Déviation de Saint-Calais

Dans l'agglomération de Saint-Calais, les riverains de la route Le Mans-Orléans (RD 357, ex-route nationale 157) subissaient les nuisances d'un trafic de 5300 véhicules par jour en moyenne dont 1400 poids-lourds. Les travaux de la déviation, nécessaires, ont démarré en 2012 et se sont terminés en mai 2019. La déviation, d'une longueur de 3,8 km au nord – ouest de Saint-Calais, permet de contourner la ville à plus de 1600 poids lourds par jour.


Financement

  • Conseil départemental : 10,0 M€
  • État : 8,0 M€
  • Région des Pays de La Loire : 4,6 M€
  • Commune de Saint-Calais : 0,7 M€

Des aménagements paysagers en faveur de la biodiversité

Si la période hivernale n’est pas favorable aux travaux de génie civil, elle est idéale pour la réalisation des aménagements paysagers en faveur de la biodiversité.

Débutés en février 2019, ce sont au total :

  • 5,5 km de haies champêtres à 1, 2 ou 3 étages qui bordent la déviation et où l’on pourra croiser écureuils, mésanges bleues, lézards verts …..
  • 14 800 m2 de bosquets qui agrémentent les abords et délaissés de la déviation,
  • 86 arbres fruitiers qui seront greffés
  • 3 300 m2 de zones humides qui ont été recréées,
  • 120 m de merlons bruts (non recouverts de terre végétale) qui vont pouvoir accueillir abeilles terricoles, bourdons terrestres (insectes pollinisateurs), criquets à ailes bleues, ….
  • 2 mares propices à la venue de grenouilles vertes, crapauds communs, salamandres tachetées et caloptérix vierges…
  • ainsi que des délaissés ensemencés de plantes sauvages favorables aux insectes pollinisateurs et aux oiseaux.

 

Historique des travaux depuis 2012

Le giratoire Ouest de la déviation a été mis en service en Septembre 2018. 
Porte d’entrée OUEST de la déviation, sa création a également permis de créer un nouvel accès plus sécurisé au POINT P ainsi qu’un parking de covoiturage d’une capacité de 22 places.
Le dernier bassin créé à l’arrière de la déchetterie permet de réguler jusqu’à 600 m3 d’eau collectés sur la plateforme routière.
Au total, ce sont jusqu’à 3000 m3 qui pourront être régulés par les 4 bassins créés tout au long de la déviation.

Zone du verger (chemin du grand Plessis)
La zone de dépôt provisoire utilisée dans le cadre des travaux de la section OUEST a été totalement réinvestie au bénéfice de la biodiversité.
Accessibles par le chemin de randonnée, à 700 m du parking de covoiturage, ce sont 12 000 m2 qui accueillent aujourd’hui 67 arbres fruitiers, 2500 m2 de bosquets et une mare, tout en ayant préservé au maximum la végétation périphérique existante.

Il s’agit d’un pont mixte comprenant une charpente en acier, constituée de 2 poutres métalliques de 3m de hauteur reliées par des entretoises, sur laquelle est posé un tablier composé de dalles en béton armé, clavetées sur les poutres, de 11,86 m de largeur. L’ouvrage est composé de 2 travées de 60 m de portée, reposant sur 2 culées en extrémités et 1 pile intermédiaire édifiée sur l’île entre les 2 bras de l’Anille.

Les travaux, commencés en juin 2017, ont été réalisés par l’entreprise Eurovia Béton (Tours) pour les parties d’ouvrage en béton armé et, l’entreprise BERTHOLD (Dieue-sur-Meuse) pour la structure métallique. La première phase portait sur les fondations profondes de 24 pieux en béton armé, de 1m de diamètre sous les 3 appuis, de longueur variant de 12 à 17m, afin de fonder l’ouvrage dans des terrains durs et non compressibles.

Ensuite, les supports (chevêtres) ont été réalisés sur les culées ainsi que les murs en retour qui serviront de soutènement pour les remblais contigus à l’arrière du viaduc. La pile centrale est constituée de 2 colonnes composées de coques préfabriquées, servant de coffrage au béton armé coulé par étapes successives.

De septembre à novembre 2017, les poutres ont été usinées en atelier par tronçons de longueur variant de 18m à 26,43m afin de permettre leur acheminement sur site par itinéraire routier. Chaque élément a la forme d’un I majuscule composé d’une âme d’épaisseur constante 2,5 cm et de 2 semelles dont l’épaisseur est variable de 5 à 8 cm au niveau des appuis. La charpente métallique a été assemblée à blanc en usine puis transférée vers l’atelier de peinture afin de réaliser 2 couches de protection anticorrosion après sablage. Toutes ces phases font l’objet de contrôles à la fois par l’entreprise mais également par le Département via un organisme de contrôle technique public, pour vérifier la conformité des soudures et les épaisseurs de peinture.

La charpente métallique a été assemblée, soudée et peinte après acheminement, fin novembre, sur le remblai réalisé en 2016 sur la rive droite de l’Anille. Elle a été « lancée » le 20 février 2018.

Le tablier est composé de dalles en béton armé préfabriquées de 2,46 × 11,86 m, pour un poids de 18,6 t chacune. Acheminées par camions depuis la Flocelière en Vendée, elles ont été installées en mai, assemblées entre elles et connectées aux goujons de la charpente métallique par du béton armé.

Après des retouches, la couche de peinture finale, les travaux de construction des équipements et superstructures ont été réalisés: étanchéité, dispositifs de sécurité, corniches caniveaux, couche de roulement.

Section EST : de septembre à fin octobre 2016, quatre décapeuses, de 90 tonnes en charge, ont retiré les 130 000 m3 de déblais et les ont mis en remblais dans la vallée du Cédron. A chaque trajet, elles transportaient 15 m3 soit environ 6000 m3 de matériaux transportés quotidiennement.

Rive droite de l’Anille :
Les terrassements (47 000 m3) se sont étendus au-delà du chemin de petite randonnée des Brideries (situé à 600 m à l’Ouest du lac de Saint-Calais) et ont permis de réaliser la plateforme de construction du viaduc de franchissement de l’Anille.

De 83 m de long, 2 m de haut et 1,6 m de large, l’ouvrage en béton, constitué de 45 cadres en béton armé de 12,3 tonnes, est équipé d’un passage de petite faune et de gîtes à chiroptères (chauves-souris) et permet de rétablir le lit du torrent du Cédron sous les 16 mètres de remblais de la future déviation.

Le giratoire central de la déviation (RD 1 - RD 357) a été mis en service en juillet 2015. La création de ce nouveau rond-point (25 m de rayon extérieur), de la branche d’accès à la ZA Monfreslon (200 m) et du second bassin de rétention de la déviation (590 m3), se sont traduits par d’importants mouvements de terre (39 000 m3 de déblais mis en remblais, et 17 000 m3 mis en dépôt en carrière) et l’apport d’environ 8 000 tonnes d’empierrement.

L’amorce de la voie de liaison à Bellevue, d’une longueur de 150 m, située près du lycée professionnel Jean RONDEAU (entre la rue de la Pocherie et l’actuelle RD 357 au niveau de la cité de Bellevue) a commencé en Novembre 2015. Elle s’est accompagnée du dévoiement des réseaux ErDF et Orange ainsi que de l’enfouissement du réseau aérien d’ErDF. Son raccordement avec l’actuelle RD 357 se fera lors de la mise en service de la partie Est de la déviation en 2017.

Au nord de la future déviation, à l’intersection de la route de Vibraye (RD 1) avec celle de Conflans-sur-Anille (RD 98), un nouveau rond-point, dit de Monfreslon, de 20 m de rayon a été construit entre mi-février et juin 2014. Il permet une meilleure sécurité du carrefour.

Le pont de la route de Montaillé (RD 249), réalisé en 2014, (dimensions notables : 35m de longueur, 4,50m de hauteur, 8,50m de largeur) permet désormais de passer sous le remblai de la déviation. La circulation, sur la route d’une largeur de 5,50 m, vers Montaillé et Conflans-sur-Anille, a été rendue opérationnelle en Juillet 2014.

La future voie de desserte de la déchetterie a été créée en juin 2014 ; son bassin de rétention (600 m3) et ses 340 m de chaussée seront mis en service à l’ouverture de la déviation.

En décembre 2012, le Département de la Sarthe, maître d’ouvrage, lançait les travaux de la déviation en commençant par le giratoire de la Pocherie (sortie vers Orléans à l’est) mis en service en avril 2013.

La jonction entre les routes de Valennes (RD 210) et de Rahay (RD 135), voie nouvelle en dehors de la déviation qui coupera la liaison entre Saint Calais et ces deux communes, a également été livrée en 2013.

Travaux de la déviation en images

Travaux de la déviation en images
Travaux de la déviation en images
Travaux de la déviation en images
Travaux de la déviation en images
Travaux de la déviation en images
Travaux de la déviation en images
Travaux de la déviation en images
Travaux de la déviation en images
Travaux de la déviation en images

Le saviez-vous ?