Majorité départementale / Ensemble pour la Sarthe - Droite, centre et société civile

Tribune novembre - décembre 2022

Un plan santé 2022-2026 adopté à l’unanimité

Notre Majorité départementale, dans son projet stratégique pour la Sarthe, a fixé 10 enjeux pour le développement de notre département. La santé est l’un de ces enjeux prioritaires. L’évolution de notre plan santé pour les 4 prochaines années a pour but de contribuer à améliorer l’offre de soins en Sarthe, au regard de l’incapacité actuelle de l’État à faire face à l’urgence sanitaire qui pèse sur tous les territoires.
Cette réactualisation du plan santé, qui a été adoptée à l’unanimité par notre Assemblée, à l’occasion du vote de la Décision modificative budgétaire du 21 octobre dernier, représente un investissement conséquent pour la collectivité. Près d’1 M€ par an, pendant 4 ans, au niveau du fonctionnement, et 450 000 € par an pour les investissements. Et, dès 2023, ce sont 900 000 € supplémentaires qui seront consacrés aux projets innovants. 
Depuis plusieurs années, notre Département, comme la plupart des Départements de France, alerte l’État, dont c’est la compétence, sur l’urgence de son intervention pour maintenir une offre de soin de qualité face à la désertification médicale.  
Depuis 2007, nous avons ainsi été parmi les premiers à mettre en œuvre des dispositifs à destination des internes en médecine générale, mais aussi à destination des collectivités, comme le soutien aux Maisons de Santé Pluridisciplinaires (MSP). Cette politique volontariste s’est poursuivie dans le cadre du plan démographie médicale 2016-2019, en ouvrant les dispositifs, jusqu’alors réservés aux futurs médecins, aux futurs chirurgiens-dentistes et masseurs kinésithérapeutes, mais aussi en adaptant les accompagnements aux nouveaux modes d’exercice.
Aujourd’hui, avec le soutien au financement de matériel de pointe comme le « Cyberknife » du Centre de Cancérologie de la Sarthe qui vient d’ouvrir, l’accompagnement du centre de santé Le Mans-Sarthe ou encore le soutien aux enseignants-chercheurs, en lien avec l’Université du Mans et la faculté de médecine d’Angers, nous sommes aux côtés des praticiens qui souhaitent innover en Sarthe. 
Malgré tous ces efforts conséquents, 53 000 patients sont sans médecin référent, les difficultés d’accès aux soins demeurent. 97e sur 103 pour sa densité médicale, la Sarthe voit les services d’urgence des hôpitaux périphériques fermer très régulièrement. Aujourd’hui, 320 généralistes libéraux exercent en Sarthe, ce qui représente une diminution de 57 praticiens entre 2016 et 2021. Enfin, près de 140 généralistes libéraux sont susceptibles de prendre leur retraite d’ici dix ans.
Grâce à l’actualisation de ce plan santé, nous poursuivons l’objectif d’améliorer pour notre part l’accès aux soins en Sarthe, afin que toutes les Sarthoises et tous les Sarthois puissent trouver une réponse en proximité. Ainsi, un fonds d’intervention en investissement pour soutenir les projets de santé en territoire sera créé et le médibus – cabinet médical mobile qui se déplacera directement dans les communes – prendra la route dès l’année prochaine.
Nous accentuerons et élargirons les aides aux premières installations des professionnels de santé à de nouveaux métiers, dont des spécialités en tension telles que les pédopsychiatres, psychiatres, gynécologues, pédiatres, ou encore sages-femmes.
Nous poursuivrons nos aides à destination des étudiants en santé et élargirons notre système de bourses aux étudiants en maïeutique et en orthophonie. Enfin, nous mettrons également en place une aide à la formation des assistants médicaux et une aide financière à la formation des infirmiers et de pratiques avancées.
Autant de mesures volontaristes, qui poursuivent un même objectif : contribuer à la bonne santé des Sarthoises et des Sarthois !

Les propos contenus dans les articles d’expression des groupes d’élus n’engagent pas la responsabilité du directeur de publication.

Les élus du groupe

Dominique LE MÈNER
Véronique RIVRON
Frédéric BEAUCHEF
Véronique CANTIN
Régis VALLIENNE
Marie-Thérèse LEROUX
Anthony TRIFAUT
Fabienne LABRETTE-MÉNAGER
Emmanuel FRANCO
Martine CRNKOVIC
François BOUSSARD
Marie-Pierre BROSSET
Daniel CHEVALIER
Isabelle BERTHE
Samuel CHEVALLIER
Galiène COHU
Delphine DELAHAYE
Patrick DESMAZIÈRES
Gérard GALPIN
Jean-Carles GRELIER
Hélène LE CONTE
Brigitte LECOR
Françoise LELONG
Thierry LEMONNIER
Joël MÉTENIER
Monique NICOLAS-LIBERGE
Catherine PAINEAU
Olivier SASSO