Assainissement

La Directive Européenne dite « cadre sur l’eau » a fixé un des objectifs d’amélioration de la qualité des eaux pour 2015. Certains sont reportés à 2021 et 2027. Le Département contribue, par son soutien technique et financier, aux efforts des collectivités pour parvenir au « Bon état des eaux ».
Technicienne SATESE

Les différents types d’assainissement

Le Département de la Sarthe est, avec l’Agence de l’eau, un partenaire des collectivités en vue d’atteindre les objectifs fixés par la directive Cadre sur l'Eau et par le SDAGE Loire Bretagne.

Les rejets domestiques sont, quand ils ne sont pas ou mal traités, une source de pollution des cours d’eau. Grâce à l’accompagnement technique et financier du Département, les collectivités ont pu éradiquer les principaux points noirs de l’assainissement domestique en Sarthe.
Ainsi, les études réalisées pour suivre l’évolution de la qualité des cours d’eau sur le volet matières organiques, montrent l'impact positif des travaux sur l’assainissement financés par le Département depuis près de 40 ans.

 

30 stations d’épuration industrielles sont répertoriées, dont 13 concernent les industries agro-alimentaires. D’autres industries dirigent leurs effluents vers le réseau collectif après un prétraitement. Pour ces dernières, des conventions de rejets, fixant notamment les flux maximum à transférer vers la station communale, sont nécessaires.

Le traitement des rejets se fait principalement par valorisation en épandage agricole des effluents d’origine animale.

Plusieurs unités de traitement privées existent également (campings privés, stations d’aires d’autoroutes…).

On recense en 2020 sur le département, 56 000 installations d’assainissement non collectif correspondant environ au traitement des eaux usées de 26 % de la population de la Sarthe.

L’assainissement collectif, c’est un réseau de collecte et une unité de traitement (station d’épuration). Il y a 354 systèmes d’assainissement dans le département.  Sur l’ensemble des communes sarthoises, seulement 24 sont sans assainissement collectif.  Une surveillance de tous ces systèmes est faite, et des travaux sont préconisés pour améliorer la qualité des rejets et pour résorber les dysfonctionnements constatés tant sur les réseaux que sur les stations.

Le SATESE en Sarthe

Le Service d’Assistance Technique aux Exploitants de Station d’Epuration (SATESE)  a été créé par le Département en 2003. Il a pour objet d’accompagner les collectivités dans le suivi de leurs équipements d’assainissement afin d’améliorer les performances de ces équipements.

Ses missions

  • Contrôler la fiabilité et la qualité des données acquises par les appareils de mesure de débit et de prélèvement.
  • Réaliser des bilans "24 heures", des prélèvements ou des tests sur les paramètres mesurant la pollution des rejets en fonction du type de traitement.
  • Analyser toutes les données acquises et les traiter pour envoi sous format informatisé normalisé à l’Agence de l’Eau et la Police de l’Eau.
  • Assister les personnels chargés de l’exploitation des systèmes d’assainissement et les maîtres d’ouvrage sur les diagnostics des ouvrages d’assainissement (dysfonctionnements, études ….), les projets de travaux, le respect de la réglementation…

Cette activité contribue à avoir une bonne connaissance de l’ensemble des dispositifs d'assainissement (réseau / station / filière boues) et de leurs bonnes ou mauvaises conditions de fonctionnement.

Le SATESE fait partie du bureau de l’eau à la direction des Territoires, de l’agriculture et du développement durable.

Il travaille en partenariat avec l’Agence de l’Eau Loire Bretagne qui finance en partie les missions exercées ainsi qu’avec les services de l’État notamment sur l’aspect réglementation.

Le partenariat avec les collectivités se fait par le biais d’une convention avec celles éligibles à son intervention.

Parc suivi

Aujourd’hui, il y a 223 conventions (dont 2 Communautés de communes) qui ont été signées avec des communes ou collectivités sur 243 communes ou collectivités éligibles avec système d’assainissement.

En termes d’unités de traitement, ce sont donc 275 stations (220 stations suivies en 2012) qui sont suivies. C’est environ 100 bilans par an, 250 visites d’autosurveillance et plus de 100 réunions avec les maîtres d’ouvrages pour des études diagnostiques ou des projets d’assainissement. L'évolution de la réglementation a induit un volume des contrôles des métrologies mises en place en forte croissance (moins de 40 en 2012 et près de 150 appareils en 2020).

Depuis 2011, le  SATESE intervient également sur l’Assainissement Non Collectif en animant le réseau des services publics d’assainissement non collectif (SPANCs), gérés par les Communautés de communes, après réalisation d’un état des lieux départemental.

Travaux et études

120 systèmes sont concernés (unités de traitement, réseaux, études de diagnostiques et métrologie). Parmi ces systèmes, 22 unités de traitements sont construites et 4 sont en cours (sur 52 unités du Schéma directeur d'assainissement). Pour les 71 études diagnostiques à réaliser, 44 sont en cours ou terminées.

Assistance SATESE
Service d'assistance technique aux exploitants de stations d'épuration (SATESE)

Alain LANGLAIS
Tél. : 02.43.54.74.11
satese@sarthe.fr

Articles en relation

eau_et_assainissement_csilver-john_-_fotolia.com_.jpg
eau_et_assainissement_csilver-john_-_fotolia.com_.jpg, by contrib