Saison photographique 2020

La saison photographique prend ses quartiers, depuis plusieurs années maintenant, au cœur de l'Abbaye Royale de l'Épau, et s'exporte hors les murs sur les grilles de l'Hôtel du Département, à la gare mais aussi sur les écluses de Solesmes et Roëzé-sur-Sarthe.
Saison photo 2020 biennale

L’Abbaye Royale de l’Épau, l'épicentre de la Saison Photo

Réunissant une complémentarité de regards sur la photographie, l'Abbaye Royale de l'Épau est l'épicentre de la saison photographique, faisant dialoguer le monument avec son environnement et sublimant son architecture.

Parcours photographique à ciel ouvert - Jusqu'au 1er novembre 2020

NYANI QUARMYNE - « We were once three miles from the sea »
Le travail de Nyani Quarmyne, « We Were Once Three Miles From The Sea », témoigne puissamment du quotidien des habitants du village de Totope, sur la côte atlantique du Ghana, à l'heure où le sable a envahi leurs habitations. En six années, le changement climatique a radicalement transformé leur lieu de vie et leur existence.

ERIK JOHANSSON - « Imagine »
Entre petits clins d'oeil insolites et réflexions profondes sur notre inconscient et nos perceptions, les photographies surréalistes de l’artiste suédois Erik Johansson, invitent à un
voyage aux frontières du réel. Plongez dans son univers à travers une sélection inédite.

FAUSTO PODAVINI - « Omo Change »
Classée au Patrimoine mondial de l'Unesco, la vallée de l’Omo, dans le sud de l'Ethiopie, est l'un de ces endroits mythiques qui depuis longtemps, fascine photographes, voyageurs et aventuriers.
Un sanctuaire perturbé, en 2008, par le projet de construction du barrage Gilgel Gibe III par le gouvernement éthiopien. Fausto Podavini, a suivi pendant plus de six ans, depuis 2011, les conséquences de l'apparition de ce barrage sur la région et ses habitants.

EMMANUEL SAUVAITRE - « Le Monde de la Nuit »
Passionné par la nature depuis son enfance, ce Sarthois ressent très rapidement l'envie  d'immortaliser par la photographie, la vie sauvage qui nous entoure. Être témoin de sa fragilité ou
l'importance de la protéger. Depuis quelques années, il se concentre sur la prise de vue nocturne et ce petit monde mystérieux qui ne sort, qu'à la nuit tombée.

BRUNO LASNIER - « Les icebergs sont encore libres d’ouvrir les yeux »
Difficile au Groenland de se déplacer autrement que par la mer. Elle apporte presque tout. La glace est omniprésente. Depuis le hublot d’un bateau, Bruno Lasnier observe la dérive des icebergs. Ceux-ci ne nous apparaissent qu'à travers le cadre des fenêtres d'un bateau, magnifiés et profondément mystérieux. Il nous invite au voyage dans l'Icefjord, un no man's land improbable qui n'est ni fleuve, ni mer, à la fois glace, eau douce et eau salée.
 

Saison photographique 2020
Saison photographique 2020
Saison photographique 2020
Saison photographique 2020
Saison photographique 2020
Saison photographique 2020
Saison photographique 2020
Saison photographique 2020
Saison photographique 2020

La Saison Photo à travers le département

Les 24 Heures s'invitent en gare SNCF du Mans et sur les grilles de l'Hôtel du Département - À partir du 12 septembre 2020

Depuis 10 ans, avec le concours Sarthe Endurance Photos, le Département offre un lieu d'expression à tous ceux qui immortalisent les couleurs, le bruit et la fureur des 24 Heures. Des paddocks au pesage, de la parade des pilotes aux endroits les plus fous du circuit, ces photos témoignent plus que de la course, d’un monde à part, celui qui fait frissonner de bonheur tous ceux qui ne rateraient pour rien au monde l’arrivée des voitures et des pilotes sur Le Mans, le petit matin du côté du Tertre Rouge, la folie de la ligne
droite au départ le samedi ou les derniers tours des bolides survivants le dimanche.

Place du 8 Mai 1945, 72000 Le Mans - Gare SNCF
Grilles de l'Hôtel du Département - Place Aristide Briand, 72000 Le Mans

Sur les écluses - Du 11 juillet au 20 septembre 2020

Cette année, le voyage se poursuit sur deux sites en bord de Sarthe pour inviter à la flânerie, rendez-vous sur l’écluse de Solesmes et à Roëzé-sur-Sarthe pour redécouvrir les œuvres de Fréderic Carnet et Philippe Boyer.

  • Écluse de Roëzé-sur-Sarthe - « Abeilles Sauvages » de Philippe Boyer
    Si tout le monde connaît l'abeille domestique, on sait moins qu'il existe en France 800 à 1 000 autres espèces d'abeilles sauvages. Rien qu'en plein cœur des villes, des dizaines d'espèces d'abeilles sont visibles, pour peu qu'on sache les observer. Comme l'abeille domestique, elles sont indispensables à la reproduction des plantes et à la diversité biologique, et certaines sont tout aussi menacées d'extinction. Apprendre à les connaître, c'est aussi contribuer à leurs sauvegardes. Grâce à ses photos d'une grande poésie, Philippe Boyer nous fait entrer dans leurs vies intimes.

    Écluse de Roëzé-sur-Sarthe, 72210 Roëzé-sur-Sarthe
     

  • Écluse de Solesmes / Juigné-sur-Sarthe - « Hey Pilgrim, why are you walking? » de Frédérick Carnet
    Du 16 mars au 13 avril 2014, Frédérick Carnet a marché de Pampelune à Saint-Jacques de Compostelle en empruntant le Camino Francès. Lors de ce périple de 30 jours, il a photographié au quotidien des paysages et des pèlerins et a demandé à certains d’entre eux d’expliquer pourquoi ils marchaient. Dans un carnet de voyage, sur une double page, de façon anonyme et dans leur langue maternelle, chacun a raconté son histoire.

    Écluse de Solesmes, Le Port de Juigné, 72300 Juigné-sur-Sarthe

Saison photographique 2020_ Expos écluses
Saison photographique 2020_ Expos écluses
Saison photographique 2020_ Expos écluses
Saison photographique 2020_ Expos écluses
Saison photographique 2020_ Expos écluses
Saison photographique 2020_ Expos écluses