Saison photographique 2019

Depuis plusieurs années maintenant, la photographie investit la programmation culturelle proposée par le Conseil départemental de la Sarthe, notamment au sein de l’abbaye cistercienne de l’Épau, dont il est propriétaire, mais aussi avec la saison photo hors les murs qui s’exporte cette année encore sur les grilles de l’Hôtel du Département, à la gare, ou bien à l’écluse de Solesmes.
Saison photographique Epau 2019

L’Abbaye Royale de l’Épau, le coeur de la Saison Photo

Cette saison 2019 s’inscrit dans le cadre de la nouvelle biennale 2019-2020 d’animations culturelles et patrimoniales départementales construite autour du thème de « l’itinérance ».

Cette année, les photographes invités nous interrogeront, de manière troublante ou insolite, sur notre rapport à notre environnement, aux autres, à notre mémoire collective, à nos représentations et aux évolutions de la société.

Du 17 mai au 3 novembre 2019, un parcours photographique extérieur présente dans le parc de l’abbaye les regards croisés de 8 photographes professionnels. Chaque projet est installé dans un espace particulier de l’abbaye avec une scénographie appropriée afin de permettre un dialogue harmonieux entre la photographie, le bâtiment et son écrin de verdure. Les artistes invités pour cette année sont les suivants :

  • David Richard pour sa série sur « un air d’autoroute »,
  • Alexa Brunet autour de sa série Dystopia sur une évocation d’anticipation de la mutation des paysages,
  • Matjaz Krivic pour nous emmener sur « la route du lithium »,
  • Karolin Klüppel autour de sa série « Madchenland »,
  • Bernard Mottier avec son projet sur l’abbaye d’Orval,
  • Dorothea Lange, Le récit de la migration
  • Alejandro Cartagena avec son projet Carpoolers, autour des déplacements urbains,
  • Sebastien Tixier et son travail autour du Transsibérien

Cette programmation d’expositions est également l’occasion de valoriser les travaux réalisés par les collégiens des 4 établissements participants au dispositif « photographie au collège » 2018-2019.
 

Saison photographique 2019
Saison photographique 2019
Saison photographique 2019
Saison photographique 2019
Saison photographique 2019
Saison photographique 2019

La Saison Photo hors les murs

Pour compléter, cette programmation photos, fidèle à ses orientations, investit l’espace urbain en s’exposant en grand format dans des lieux de centralité et d’attractivité (grilles de l’Hôtel du département et Gare SNCF).

Elle offre ainsi au regard direct des passants et des usagers des esthétiques artistiques et photographiques renouvelées autour des évènements marquants que sont le Festival de musique classique de l’Epau et les 24H du Mans qui balisent la saison culturelle et sportive départementale.

Au menu cette année :

Sur les grilles de l’Hôtel du Département :

  • 10 mai au 5 juin 2019 : Nikolaj Lund, série « Everybody loves classical music IV »,
  • 7 juin au 7 juillet 2019 (et à la gare SNCF du Mans) : « Les 24H», photographies de Gildas Corouge et du collectif « Endurance photos »
  • 14 juillet à octobre 2019 : Alexis Berg « Le Trail, à la recherche des limites »,
  • D’octobre à décembre 2019 : Jean-françois Mollière « Des murs et des hommes, un regard sur la Visitation » et sur le site de l’ilot de la Visitation (centre - ville du Mans)
  • De décembre 2019 à mars 2020 : « La Sarthe vue par les Instagramers ».

Sur l’écluse de Solesmes :

  • Du 7 mai au 22 septembre 2019 – Erik Johansson, les photographies surréalistes de l’artiste suédois Erik Johansson invitent à un voyage en apesanteur aux frontières du réel.
     
Saison photographique 2019
Saison photographique 2019

Un second volet estival consacré à la biodiversité et à la nature

À partir du 18 juin et jusqu’au mois d’octobre 2019, des expositions dans l’abbatiale et dans les salles de commission viennent compléter et donner une nouvelle impulsion à la saison photographique de l’abbaye royale de l’Épau.

Pour l’été sont invités trois photographes ayant un regard complémentaire sur le monde végétal - sa beauté, ses richesses, mais également ses fragilités.

Au coeur de ce temps fort estival, le travail de Cédric Pollet autour des écorces, sera présenté dans l’église abbatiale. D’une grande richesse esthétique, mais également d’une grande valeur documentaire, ses photographies résonnent de manière forte avec les enjeux qui animent désormais l’Épau et le Département autour de la biodiversité et de la permaculture.

Il est également possible de découvrir dans les salles de commission l’exposition de Mario Del Curto, avec son travail Graines du Monde, qui réhabilite la mémoire de Nikolaï Vavilov. Ce grand savant, qui avait anticipé la disparition de la biodiversité végétale, et entama il y a cent ans une extraordinaire expédition sur le continent asiatique, puis à travers le monde, afin de dresser un inventaire de la flore vivrière de la planète.

Enfin le travail poétique, fragile et imprévisible de Hiro Chiba, qui imprime ses photographies sur de véritables feuilles d’arbres est également mis à l’honneur.