Groupe de la Majorité Départementale - Droite, Centre et Indépendants

Tribune juillet-août 2020

Ensemble, relevons le défi de la relance !

L’heure est à la relance de l’activité. Comme il y eut urgence sanitaire au mois de mars dernier, il y a désormais urgence économique et sociale !

Le Département tiendra toute sa place aux côtés des Sarthois et des territoires pour les accompagner dans cette période de reconstruction du tissu social et de l’économie.

La gestion financière proactive et raisonnée, dont nous avons souhaité faire notre ligne de conduite depuis 2015, nous permettra en effet de faire face aux conséquences de la crise sanitaire et de répondre aux besoins induits par celle-ci.

Ces choix nous permettent d’aborder avec détermination l’après Covid-19, l’après confinement.

En sa qualité de chef de file de l’action sociale, le Département se doit d’être en première ligne, au coeur de l’action afin de juguler la crise économique qui s’annonce et surtout d’atténuer ses effets sur nos concitoyens.

Au total, lors de notre précédente session, notre assemblée a adopté un plan d’urgence de près de 20 M€ afin d’accompagner les secteurs sanitaires, sociaux et économiques et apporter un soutien solidaire auprès des usagers, des acteurs socio-économiques et des territoires.

Ces actions seront donc prolongées, dans les prochains mois, par la mise en oeuvre d’un vaste plan de relance couvrant l’ensemble des domaines de compétences de notre collectivité.

Nous agissons dans les territoires, avec la création d’un fonds territorial de relance doté de 12 M€ pour les trois prochaines années, afin de soutenir les communes dans leurs projets destinés à susciter la reprise d’activité.

Nous le faisons également auprès des acteurs économiques locaux, en nous engageant en faveur des commerces des centres-bourgs, par le biais d’un dispositif spécifique de soutien au commerce de proximité doté pour cette année de 400 000 €.

Naturellement, les femmes et les hommes qui agissent dans le domaine social et médico-social ne seront pas oubliés, avec un renfort du soutien apporté aux assistants familiaux salariés du Département de la Sarthe, ainsi qu’aux EHPAD.

Il en ira de même en ce qui concerne les associations caritatives, dont le travail a été remarquable durant la crise sanitaire. Nous savons que ces associations ont été amenées à engager des dépenses imprévues : elles obtiendront donc un financement complémentaire de 70 000 €.

Enfin, les secteurs de la culture, du patrimoine et du tourisme qui comptent parmi les plus touchés par les conséquences du confinement en une période traditionnellement importante pour eux, feront l’objet de campagnes de communication destinées à agir sur l’attractivité touristique de notre territoire et à promouvoir la destination « Sarthe ».

Après avoir assumé pleinement nos responsabilités au plus proche des Sarthois durant la crise, il nous revient de faire en sorte que la Sarthe sorte plus forte de ces épreuves.

C’est ensemble que nous relèverons le pari de la relance !

Les propos contenus dans les articles d’expression des groupes d’élus n’engagent pas la responsabilité du directeur de publication.