Groupe de la Majorité Départementale - Droite, Centre et Indépendants

Tribune décembre 2020 - janvier 2021

Nous sommes tous essentiels !

« Pour vos achats de première nécessité, pensez à vos commerçants, artisans et producteurs locaux ! » Dès le début de cette seconde période de confinement, le Conseil départemental a été aux côtés du commerce local. Car l’achat local, c’est une conviction sincère de la collectivité départementale. Pour preuve, les 70% de produits locaux qui garnissent les assiettes des collégiens, ou encore l’approvisionnement local dans les EHPAD. Et on emploie local aussi ! Le carnet de commandes départemental fait la part belle à la Sarthe, en privilégiant les entreprises locales, régionales, pour officier sur les chantiers de constructions de bâtiments, d’entretien des routes, d’enfouissement de réseaux ou encore du déploiement de la fibre optique. Car la nécessité – pour le Conseil départemental – c’est la proximité. Cette crise a bousculé les habitudes, a remis en question le rôle et l’essentialité de chacun. Libraires, fleuristes, restaurateurs, maraîchers, coiffeurs, artisans… Tous sont essentiels pour la Sarthe ! Car grandes entreprises ou plus petites, toutes jouent un rôle déterminant dans le rayonnement et l’attractivité du département.

Depuis mars, le Conseil départemental, chef de file en matière de solidarité, est au service de la Sarthe et des Sarthois. Souplesse, adaptabilité et ingéniosité ont guidé l’action de la collectivité. Avec une ligne directrice, préserver – autant que faire se peut – l’économie sarthoise du choc qui balaye le monde entier. Défi difficile d’autant plus que le législateur a privé les Départements du droit officiel d’agir. La loi NOTRe a confisqué l’aide aux entreprises. Éloigner les prises de décisions, multiplier les procédés, les interlocuteurs… ajouter du biscuit au millefeuille administratif était au menu du Gouvernement précédent. C’était sans compter sur l’implication des élus locaux pour leurs territoires.

Illustration récente de cette volonté tenace, la mise en place d’un plan de soutien de 20 M€ dès le mois d’avril, avec un soutien spécifique aux associations caritatives qui sont à pied d’œuvre depuis le 1er jour. Des moyens supplémentaires alloués au RSA et la proposition aux bénéficiaires de cumuler allocation de solidarité et emploi agricole ou social. Puis, la mise en place d’un plan de relance de 18 M€ a été voté en juin, faisant la part belle aux projets des communes et Communautés de communes grâce à un fonds départemental de 12 M€.

L’aide au tissu économique local du Conseil départemental est ciblée, proactive, durable. Elle agit sur l’emploi. Premier investisseur public, le Conseil départemental injecte 100 M€ par an, par le biais de ses projets. Autant de chantiers confiés aux entreprises locales, autant d’heures d’insertion par le biais des clauses sociales. Le Département préserve l’emploi local en donnant aux collectivités les moyens de remplir leurs carnets de commandes et relancer ainsi ces nombreux chantiers, trop longtemps restés à l’arrêt. Le Département préserve l’emploi local par le biais d’une politique d’insertion dynamique et sans cesse réactualisée. Le Département agit en matière d’attractivité, par le biais du tourisme, de la culture, du sport… Le Département saisit les opportunités d’innover avec de nouveaux partenariats avec les chambres consulaires ou la mise en place de l’établissement public foncier local... Car ce qui est essentiel, c’est d’agir, pour les Sarthois, au quotidien et au plus près de leurs besoins.

Les propos contenus dans les articles d’expression des groupes d’élus n’engagent pas la responsabilité du directeur de publication.