Budget 2020 : les grandes priorités

Les débats autour du budget 2020 du Conseil départemental de la Sarthe se sont poursuivis à l’Abbaye Royale de l’Épau avec le vote des rapports budgétaires en session plénière.
Budget 2020 : les grandes priorités

Une gestion financière saine, un budget en hausse, 101,5 M€ d’investissements utiles au quotidien des Sarthois : le Conseil départemental a bâti un budget 2020 dynamique, durable et innovant pour construire, dès aujourd’hui, la Sarthe de demain !

L’accent est mis sur plusieurs grandes priorités
 

Le budget 2020 en vidéo

UN DÉPARTEMENT SOLIDAIRE

Protection de l’enfance, soutien aux personnes âgées, actions pour l’emploi et le logement : le Département, chef de file en matière de solidarité, verra aboutir en 2020 de nombreux projets. Outre la mise en place d’une complémentaire solidaire Sarthe Mutuelle et le lancement de la Maison Départementale de l’Autonomie (MDA), 2020 est également l’année :

•    de la création de nouveaux postes dans le secteur de la protection de l’enfance ;

•    du soutien au logement social, de la lutte contre la précarité énergétique et de la multiplication d’actions facilitant le retour à l’emploi ;

•    de la mise en place du programme Territoires d’industrie dans les Communautés de communes des Vallées de la Braye et de l’Anille et du Gesnois Bilurien, pour aider les habitants de ces territoires à faire face aux difficultés faisant suite à la fermeture de l’usine Arjowiggins.
 

UN DÉPARTEMENT AMBITIEUX

Le Département continue à porter des ambitions fortes pour la Sarthe, grâce à de nombreux investissements (101,5 M€) :

•    le développement des infrastructures routières (35,1 M€) en fluidifiant et en sécurisant le trafic : tourne-à-gauche à La Flèche (carrière de Beauchet, RD 306), à Béthon (RD 338/VC 2) et à Écorpain (RD 357/RD 374) ; carrefour giratoire à Montaillé, dans le cadre des créneaux de dépassement de la RD 357 ; chantier du passage de Vaux, à Yvré-l’Évêque (RD 91)  avec des travaux de défrichement ;

•    l’amélioration du cadre de vie au Mans, avec le futur espace Chanzy (ex-Cité administrative) ou encore le nouveau quartier de la Visitation ;

•    le raccordement des Sarthois au Très Haut Débit (100 000 prises déployées à la fin de l’année 2020 ; 100 % de la Sarthe raccordée en 2022) ;

•    la restructuration de plusieurs collèges (40,9 M€) afin d’offrir aux jeunes Sarthois les meilleures conditions d’étude possibles dans des établissements à la pointe de la modernité.

Tous ces chantiers contribuent à l’attractivité de la Sarthe, à l’économie locale et au retour à l’emploi par le biais, notamment, des clauses sociales dans les marchés publics.

UN DÉPARTEMENT moteur sur l'itinérance

Privé de la compétence économique par la loi NOTRe, le Conseil départemental de la Sarthe a fait le choix de se mobiliser pour l’attractivité et la dynamique touristique du département. L’année 2020 sera l’année :

•    des premiers travaux de création des voies vertes (80 km supplémentaires)

•    de la grande démarche de marketing visant à placer le Bassin de la Maine au premier plan des destinations françaises de tourisme fluvial et fluvestre ;

•    du développement des différents modes de « slow tourisme » (ou « tourisme doux ») à pied, à vélo et à cheval, notamment autour de l’itinéraire cyclable Alençon – Le Mans – Saumur ;

•    du développement du trail, avec pour but d’attirer de nouveaux touristes sportifs, intéressés par la beauté des paysages sarthois ;

•    de la seconde année de la biennale culturelle sur le thème de l’itinérance, avec de nombreux rendez-vous culturels inédits dès ce printemps.

UN DÉPARTEMENT engagé pour l'écologie

Transition carbone, performance énergétique, 1 000 arbres plantés et permaculture : le Conseil départemental est une collectivité à l’avant-garde en matière de préservation de l’environnement et valorisation de la biodiversité.

•    Fier de son bocage et de son agriculture, le Département veille également à promouvoir et à préserver sa faune et sa flore avec ses 17 Espaces Naturels Sensibles (ENS) ;

•    déjà moteur vis-à-vis de la plantation de haies et la création de mares, le Conseil départemental a également intégré des mesures compensatoires environnementales dans tous ses chantiers ;

•    à l’Abbaye Royale de l’Épau, un jardin permaculturel et un verger conservatoire ont déjà été créés, la création d’une serre suivra dès cette année ;

•    des études pour améliorer la performance énergétique des bâtiments départementaux sont en cours et un plan « transition carbone » est à l’étude ;

•    le Département plantera 1 000 arbres en 2020, 150 ont déjà été plantés à l’Abbaye Royale de l’Épau, dans les collèges et en bord de la rivière Sarthe.

UN DÉPARTEMENT INNOVANT

Le budget 2020 du Département, ce sont également 2 projets innovants et qui touchent le quotidien des Sarthois :

•    Après la déconstruction de la Cité administrative en 2019, 2020 sera l’année de la renaissance du quartier Chanzy, au Mans, avec la création de l’Historial des guerres en Sarthe depuis 1870 dans les blockhaus mis au jour sur ce site ; la construction d’un plateau sportif pour le collège Berthelot et l’extension du parc Victor Hugo. Cette renaissance du quartier Chanzy s’appuiera aussi sur la rénovation de l’immeuble du CAUE ;

•    la mise en place d’un budget participatif qui permettra de financer des projets d’investissement proposés et choisis par les Sarthois, notamment dans le domaine de l’environnement.

EXAMEN DES RAPPORTS

À l’occasion de ce deuxième jour de séance plénière, les rapports budgétaires de 3 commissions ont été examinés et soumis au vote : la commission Solidarité, Autonomie et Démographie médicale (239,4 M€), présidée par Marie-Thérèse Leroux ; la commission Insertion et Logement (83,6 M€), présidée par Samuel Chevallier ; la commission Finances, Ressources et Administration générale (158,8 M€) présidée par Fabien Lorne.

À elles 3, ces commissions mobilisent  481,8 M€.

LE DÉPARTEMENT FÊTE SES 230 ANS

Les départements, territoires cohérents et de proximité, sont nés en 1790. Le Département de la Sarthe fête donc ses 230 ans ! Manifestation nationale portée par l’Assemblée des Départements de France (ADF), cet anniversaire est décliné localement avec plusieurs festivités historiques, culturelles et citoyennes.

Trois expositions sont à retrouver tout au long de l’année sur plusieurs sites départementaux : à l’Hôtel du Département, du 13 février au 15 avril ; dans le scriptorium de l’Abbaye Royale de l’Épau et aux Archives départementales de la Sarthe, du 26 mars au 20 septembre.

Une Voix au chapitre exceptionnelle aura lieu à l’Abbaye Royale de l’Épau mercredi 29 avril, à 19 h, avec Jérôme Fourquet, politologue sarthois, auteur de L’Archipel français.