Plan de relance : le Département, acteur de la reprise !

Les conseillers départementaux, réunis à l’Abbaye Royale de l’Épau pour le vote du budget supplémentaire de la collectivité, ont adopté un plan de relance de 18,1 M€ sur 3 ans.
Plan de relance : le Département, acteur de la reprise !

« Au mois de février dernier, nous avions voté un budget alliant gestion responsable et maintien d’un investissement soutenu (plus de 100 M€). […] Cela nous semble aujourd’hui bien loin, tant nos vies et notre quotidien ont été bouleversés par la crise sanitaire. […] Rarement dans cette assemblée, nous avons eu à siéger avec des perspectives aussi sombres », a souligné Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental, dans son discours introductif, s’appuyant sur le récent rapport de la Cour des comptes.

La crise économique qui fait suite à la crise sanitaire « ne sera pas sans impact sur les finances départementales… Hausse des dépenses sociales, baisses des recettes, notamment à la suite de la récente réforme fiscale, le tristement célèbre « effet ciseaux » reviendra très rapidement trancher dans le vif des finances départementales ».

« Le Conseil départemental de la Sarthe, malgré ces perspectives financières sans précédent et fort d’une gestion sincère, maîtrisée et maintes fois saluées, a choisi d’agir. Je vous propose d’être les acteurs de la relance sur notre territoire. Par le biais de ce budget supplémentaire et du plan de relance, je vous propose d’investir plus de 18 M€ dans l’économie sarthoise, au plus près des besoins de tous. »

Afin de préserver la pérennité des collectivités, des entreprises, des acteurs publics, et de renforcer l’accompagnement des plus fragiles, les élus ont ainsi adopté un large plan de relance de 18,1 M€ sur 3 ans, couvrant toutes les compétences de la collectivité.

LE PLAN DÉPARTEMENTAL DE RELANCE À LA LOUPE

  •     12 M€ pour la création d’un fonds territorial de relance des territoires
  •     400 000 € pour le maintien du commerce de proximité
  •     350 000 € pour le soutien aux associations culturelles, touristiques, patrimoniales et sportives
  •     2 M€ pour la création d’un fonds pour les Établissements Médicaux Sociaux
  •     70 000 € pour un soutien supplémentaire aux associations caritatives
  •     80 000 € pour l’accompagnement des structures d’insertion dans le cadre du Programme départemental d’insertion (PDI)
  •     3,2 M€ de dotation en masques et équipements de protection

LE DÉPARTEMENT AU PLUS PRÈS DES TERRITOIRES

1er partenaire des communes et des intercommunalités, le Département entend renforcer sa mobilisation aux 4 coins de la Sarthe en créant un fonds territorial de relance de 12 M€ sur 3 ans. Destiné à toutes les communes et Communautés de communes sarthoises, il permettra de financer des projets d’investissements utiles dans de nombreux domaines (aménagement du territoire, vie sociale, culture, sports et loisirs).

Ces 12 M€ seront répartis entre les communes (9,5 M€) et les Communautés de communes (2,5 M€), ces dernières bénéficiant déjà de contrats avec l’État (contrat de ruralité) et avec la Région (contrat de territoires).

L’appui aux communes, et plus particulièrement aux communes rurales, passera également par un soutien au commerce de proximité de 400 000 €.

Depuis plusieurs semaines, le Département « facilite la reprise d’activité partout en Sarthe, en soutenant les foyers les plus touchés par la crise sanitaire et en aidant les entreprises et leurs salariés », a rappelé Dominique Le Mèner. « C’est ainsi que plus de 400 artisans, commerçants, petits entrepreneurs ou entrepreneurs individuels ont reçu l’aide du fonds de soutien d’urgence que nous avons créé (dans le cadre du plan de soutien de 20 M€, adopté à l'unanimité le 30 avril). »

LE DÉPARTEMENT MOBILISÉ POUR L’ATTRACTIVITÉ

« Nous allons profiter de la conjoncture et des vacances « en proximité » pour agir massivement sur l’attractivité touristique de notre territoire et promouvoir la destination Sarthe », souligne Dominique Le Mèner. « Tel est le sens de la campagne de communication « Sarthe Explorer » lancée il y a quelques semaines. […] À la fin de l’été, c’est la qualité de vie et le potentiel de notre Département que nous mettrons en avant. Nous le ferons à destination du public parisien, ces Français auprès desquels le confinement et le télétravail ont fait naître des envies de nature et d’un environnement aussi bien préservé que connecté. La Sarthe dispose, de ce point de vue, de nombreux atouts et de splendides exemples de réussites personnelles et professionnelles que nous allons donc mettre en avant. »

De plus, pour accompagner les acteurs sarthois du tourisme mais également de la culture, des sports et du patrimoine, un fonds exceptionnel de soutien de 350 000 € permettra d’aider les structures dont l’arrêt de l’activité a eu un impact sur leur pérennité ou leurs emplois.

LE DÉPARTEMENT SOLIDAIRE

Les personnels soignants, les professionnels des EHPAD ou de la solidarité ont été en première ligne durant la crise sanitaire.

Le Département propose donc un fonds de soutien de 2 M€ à destination des Établissements Sociaux et Médico-Sociaux (ESMS). Celui-ci permettra de répondre, entre autres, aux difficultés rencontrées par les EHPAD, notamment une augmentation des dépenses d’équipements et de personnels liée à la crise. Chef de file de la solidarité, le Département renforce également son soutien aux assistants familiaux, dont l’engagement professionnel a été décuplé durant le confinement avec la présence quotidienne des enfants à leur domicile.

Largement sollicitées en cette période de crise sanitaire, les associations caritatives recevront, quant à elles, un soutien exceptionnel du Conseil départemental de 70 000 €.

Autre compétence départementale, l’insertion s’appuie sur un maillage associatif important. Pour répondre aux besoins de ses structures, des audits vont être menés cet été et un fonds d’urgence de 80 000 € sera mis en place.

Ce plan de relance est la suite logique de l’effort constant fourni par le Département depuis mars 2020. La collectivité a pleinement joué son rôle de soutien aux acteurs du territoire, en assurant de nombreux circuits de distribution de matériel de protection, en appui des services de l’État et de l’ARS. Au total, 3,2 M€ ont déjà été investis pour l’achat de ces produits (gel hydroalcoolique, désinfectant, plexiglas, etc.) devenus inhérents au quotidien des Sarthois.

LE BUDGET SUPPLÉMENTAIRE EN BREF

Le budget supplémentaire est un budget d’ajustement, permettant d’équilibrer le budget primitif car, au moment du vote de celui-ci, il n’est pas possible de prévoir précisément la totalité des dépenses et des recettes.

À l’image de la décision modificative n°1, votée le 30 avril dernier et destinée à soutenir les Sarthoises et les Sarthois face à la crise sanitaire, ce budget supplémentaire aura pour mission de jouer un rôle important dans la relance économique du territoire.

Ce budget prévoit également un coût du RSA revu à la hausse de 5,8 M€. « Au titre des inquiétudes, la revalorisation du RSA et la hausse du nombre d’allocataires nous imposent cet ajustement important des lignes budgétaires qui lui sont allouées. Il est à craindre que la crise sanitaire ne renforce, malheureusement, cette tendance », a commenté Dominique Le Mèner.

UN TAUX DE RÉALISATION TRÈS ÉLEVÉ

Établi en fin d’exercice par le président de l’assemblée délibérante, le compte administratif est la photographie parfaite des dépenses et des recettes effectives de la collectivité. Il constitue l’arrêté des comptes de la collectivité à la clôture de l’exercice budgétaire 2019.

Ce compte administratif, présenté par Fabien Lorne, président de la commission Finances, Ressources et Administration générale, présente un très haut niveau de réalisation : 95,56 % des dépenses prévues ont été réalisées.

« Ces taux de réalisation très proches de 100 % soulignent la sincérité de nos engagements budgétaires et l’efficacité apportée à leur exécution par les services départementaux », s’est félicité Dominique Le Mèner. « Ce sont plus de 500 M€ qui ont été réalisés en 5 ans, conformément à notre plan stratégique départemental défini en début de mandat. […] Ce compte administratif est la preuve […] que notre Conseil départemental a su faire des arbitrages financiers et budgétaires efficaces au moment le plus opportun. »
 

PATRICE VERNHETTES, NOUVEAU CONSEILLER DÉPARTEMENTAL

Patrice Vernhettes, maire de Saint-Mars-la-Brière, est le nouveau conseiller départemental du canton de Savigné-l’Évêque. Il remplace Christophe Chaudun.