Dominique Le Mèner réélu Président du Conseil départemental

Les 42 conseillers départementaux, élus à l’issue des élections départementales des 20 et 27 juin, se sont réunis à l’Abbaye Royale de l’Épau pour la session d’installation du Conseil départemental. Dominique Le Mèner a été réélu Président.

Les 21 binômes paritaires élus lors des élections des 20 et 27 juin, se sont réunis à l’Abbaye Royale de l’Épau jeudi 1er juillet pour la session d’installation.

Première étape de cette journée inaugurale, l’élection du Président du Conseil départemental. Réélu avec 28 voix, Dominique Le Mèner a remercié dans son discours la Majorité départementale qui lui a renouvelé sa confiance. « Je l’ai souvent dit, mon parti – notre parti – c’est la Sarthe. Je souhaite que cette nouvelle mandature soit guidée par l’optimisme, l’ambition, le pragmatisme et des actions concrètes et durables, pour faire rayonner chaque jour un peu plus notre département ! »

UNE COMMISSION PERMANENTE ET 12 VICE-PRÉSIDENTS

Les conseillers départementaux ont ensuite procédé à l’élection des membres et des vice-présidents de la commission permanente. Cette commission, outre les réunions sectorielles, se réunit une fois par mois et examine les différents dossiers de la collectivité. Son rôle est essentiel puisqu’elle assure entre les sessions plénières le suivi des affaires courantes pour lesquelles l’Assemblée départementale lui a donné délégation.

1er membre de droit, Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental.

  •     1ère vice-présidente : Véronique Rivron
  •     2ème vice-président : Frédéric Beauchef
  •     3ème vice-présidente : Véronique Cantin
  •     4ème vice-président : Régis Vallienne
  •     5ème vice-présidente : Marie-Thérèse Leroux
  •     6ème vice-président : Anthony Trifaut
  •     7ème vice-présidente : Fabienne Labrette-Ménager
  •     8ème vice-président : Emmanuel Franco
  •     9ème vice-présidente : Martine Crnkovic
  •    10ème vice-président : François Boussard
  •    11ème vice-présidente : Marie-Pierre Brosset
  •    12ème vice-président : Daniel Chevalier

Membres de la commission permanente : Galiène Cohu, Samuel Chevallier, Catherine Paineau, Gérard Galpin, Monique Nicolas-Liberge, Joël Méténier, Isabelle Cozic-Guillaume, Yves Calippe, Mélina Elshoud, Christophe Rouillon, Lydia Hamonou-Boiroux, Laurent Hubert, Nelly Heuzé, Gilles Leproust.

8 COMMISSIONS POUR MENER À BIEN LES PROJETS DE LA COLLECTIVITÉ

Pour structurer et mener de façon la plus efficiente possible ses différentes missions, le Département a réparti ses compétences à travers 8 commissions :

  •     Solidarité, Autonomie et Santé, présidée par Marie-Thérèse Leroux. Jean-Carles Grelier et Hélène Le Conte sont ses vice-présidents.
  •     Emploi, Insertion et Logement, présidée par Samuel Chevallier. Emmanuel Franco est son vice-président.
  •     Développement numérique, présidée par Martine Crnkovic. Joël Méténier est son vice-président.
  •     Jeunesse, Éducation, Citoyenneté et Enseignement supérieur, présidée par Anthony Trifaut. Catherine Paineau est sa vice-présidente.
  •     Infrastructures routières, Mobilités et Réseaux électriques présidée par Frédéric Beauchef. Marie-Pierre Brosset est sa vice-présidente.
  •     Développement des territoires, Agriculture, Développement durable et Transition énergétique, présidée par François Boussard. Monique Nicolas-Liberge et Daniel Chevalier sont ses vice-présidents.
  •     Vie associative, Culture, Sport, Tourisme et Patrimoine, présidée par Véronique Rivron. Gérard Galpin et Olivier Sasso sont ses vice-présidents.
  •     Ressources humaines, Finances et Administration générale, présidée par Régis Vallienne. Véronique Cantin est sa vice-présidente.

« TRAVAILLER POUR TOUS LES SARTHOIS »

Comme en 2015, le Département démarre « un second mandat sans savoir quelles seront précisément ses compétences pour cette mandature », remarque Dominique Le Mèner, faisant référence au projet de loi 3DS destinée, selon le Gouvernement, à « conforter l’action des élus locaux ». « Nous avons tous pu constater que lorsqu’il s’agissait de simplifier l’action publique, l’État avait plutôt tendance à tout compliquer », poursuit Dominique Le Mèner. « Si nous devons être sûrs d’une chose et d’une seule, c’est bien que notre collectivité, le Conseil départemental, est la collectivité de la proximité dans l’action, de l’inventivité, de l’innovation et de la solidarité et nous voulons impérativement qu’elle le reste ! »

Alors que les élections départementales ont été marquées par l’abstention, « l’important sera aujourd’hui de donner à nouveau l’envie à nos concitoyens de s’intéresser à la chose publique et de faire confiance à leurs élus. […] Le sens de la citoyenneté s’acquiert dès le plus jeune âge. Nous ne manquerons pas de renforcer notre action auprès de la jeunesse, c’est bien l’une de nos priorités pour ce nouveau mandat ».

LES PRIORITÉS DU MANDAT

Avec le Projet stratégique pour la Sarthe 2021/2030, le Conseil départemental se fixe des objectifs à tenir. « 10 enjeux stratégiques, comme 10 défis à relever, d’ici l’horizon 2030. Nos priorités s’inscrivent dans le temps. Elles sont durables. Elles sont ambitieuses. Elles sont innovantes. Elles sont solidaires. »

Jeunesse, santé, numérique, solidarité, éducation, infrastructures, emploi, environnement, attractivité et territoires. « Les Sarthoises et les Sarthois ont souscrit en majorité à ces enjeux que nous jugeons stratégiques pour la Sarthe. Les mobilités et la transition énergétique seront des missions complémentaires à notre action déjà menée dans ces domaines aussi vastes et diversifiés de notre action départementale. »

La vie associative fait l’objet désormais d’une commission. « L’urgence aujourd’hui – après la crise – c’est de remettre du positif dans nos territoires, de la vie joyeuse ! Nous souhaitons redynamiser le quotidien des Sarthoises et Sarthois, après 18 mois de crise sanitaire, de restrictions. Les domaines du sport, de la culture, de l’engagement ont été lourdement fragilisés par cette crise. Nous serons aux côtés de tous ces bénévoles qui s’engagent au quotidien pour faire vivre la Sarthe et qui font de notre département un territoire à explorer et où se lancer ! »

Pour se lancer et s’épanouir dans notre département, « la Sarthe 100 % connectée, c’est un argument de poids ! » « Après le déploiement des 17 000 km de réseau, c’est désormais dans l’accompagnement des usages que nous serons en avance ! Nous avons été parmi les premiers à contractualiser avec l’État pour déployer 30 conseillers numériques dans l’ensemble du département. Une nouvelle aventure qui s’accompagnera du développement des tiers-lieux numériques et des cybercentres, des lieux de coworking. Sans oublier ceux qui souffrent déjà de la « fracture numérique ». Nous mettrons donc en place, de façon pérenne, ce que nous avions expérimenté pendant les différents confinements : la mise en place d’un fonds numérique solidaire, pour doter en matériel les élèves qui en feraient la demande ou encore le déploiement de tablettes dans les différents EHPAD du département. »
 

INVESTIR POUR LA SARTHE

« Au cours de ce nouveau mandat, nous continuerons évidemment d’investir massivement pour la Sarthe », a annoncé Dominique Le Mèner. « Nous avions fait le choix audacieux et ambitieux d’injecter 100 M€ par an dans l’économie locale grâce à nos investissements et grâce à notre gestion exemplaire. Avec la mise en place d’un second plan d’investissements durables pour les communes – après le premier fonds de relance auquel 354 communes sarthoises ont fait appel – nous allons poursuivre dans ce sens. Une commande publique dynamique, au service de toutes les entreprises et de l’emploi des territoires ! De plus, nous intensifierons notre action pour l’emploi, avec une nouvelle politique d’accompagnement des bénéficiaires du RSA, axée sur un retour durable à l’emploi. »

DÉVELOPPEMENT DURABLE : UNE ACTION CONCRÈTE ET MULTIPLE

L’ambitieux plan « Carbocage » pour accompagner la gestion des haies des agriculteurs, un plan 10 000 arbres renouvelé chaque année, et un pourcentage de produits locaux dans les assiettes des collégiens désormais fixé à 80 %, « la prise en compte des enjeux environnementaux est une de nos priorités depuis de nombreuses années ».

« Nous « ne repeignons pas en vert » nos ambitions, nous sommes des écologistes du quotidien à travers la transversalité de nos compétences », souligne Dominique Le Mèner. « Le Département préserve ses Espaces Naturels Sensibles, protège la forêt, depuis de nombreuses années. Un travail en bonne intelligence, constructif et participatif entre les différents élus, les différentes commissions. »

HOMMAGE À MARCEL-PIERRE CLÉACH

Dominique Le Mèner a rendu hommage à Marcel-Pierre Cléach, conseiller général du canton de Montfort-le-Gesnois pendant 13 ans et décédé en 2019. « Je vous annonce que je proposerai que l’on baptise en son nom la future voie verte qui reliera l’agglomération de Connerré et Beillé, par la gare de Connerré-Beillé à la fin de l’été, afin de rendre hommage à cet homme soucieux d’une écoute attentive de tous ses concitoyens, durant 30 ans de vie politique consacrée au développement de la Sarthe. Il avait, en effet, été l’ardent promoteur de ce projet d’échangeur autoroutier qui vient seulement d’aboutir. »

la session en images

Dominique Le Mèner réélu Président du Conseil départemental
Dominique Le Mèner réélu Président du Conseil départemental
Dominique Le Mèner réélu Président du Conseil départemental
Dominique Le Mèner réélu Président du Conseil départemental
Dominique Le Mèner réélu Président du Conseil départemental
Dominique Le Mèner réélu Président du Conseil départemental
Dominique Le Mèner réélu Président du Conseil départemental
Dominique Le Mèner réélu Président du Conseil départemental
Dominique Le Mèner réélu Président du Conseil départemental