Bocage

Le bocage est un paysage entièrement construit par l’homme, typique du Département de la Sarthe et plus largement de l’ouest de la France. 

Le bocage, qu'est-ce que c'est ?

Entièrement construit par l’homme, et typique du Département de la Sarthe et plus largement de l’ouest de la France, le bocage se caractérise par un assemblage de petites parcelles de culture, de prairies ou de pré-verger, délimités par des haies. On y retrouve localement des mares longtemps utilisées pour l’abreuvement du bétail, des arbres têtards ou trognes (forme particulière d’un arbre résultant de son mode d’exploitation) qui permettaient un approvisionnement régulier en bois de chauffage, ainsi que des arbres isolés et bosquets.

Les nombreux rôles du bocage

Outre son aspect patrimonial et paysagé, le complexe bocager est caractérisé par un grand nombre d’habitats très favorables à la biodiversité. On retrouve aussi bien des milieux dit « ouverts » comme les prairies, que des milieux plus forestiers comme les bosquets. La présence de zones humides comme les mares permettent d’accueillir un grand nombre d’espèces : crapauds, grenouilles, tritons, libellules etc. La haie, quant à elle, dispose de multiples fonctions, autant agronomiques qu’écologiques : effet brise-vent pour les cultures, limitation de l’érosion et des pollutions, accueil d’auxiliaires de culture (espèces prédatrices des ravageurs des cultures), corridor écologique qui permet le déplacement des espèces... 

Deux exemples d'espèces du bocage

Triton marbré

Le triton marbré (Triturus marmoratus) se reproduit dans les fossés et mares bien ensoleillés, riches en végétation. On peut donc le retrouver par exemple dans les mares d’abreuvement, typique de notre paysage bocager.

 

pique-prune

Le pique-prune (Osmoderma eremita) est un coléoptère protégé présent en Sarthe. Les larves du pique prune vivent dans les cavités remplies de terreau des vieux arbres, que l’on peut aussi retrouver dans les arbres têtards.

Un paysage menacé

Cependant, le bocage est aujourd’hui considéré comme l’un des paysages agricoles les plus menacés d’Europe de l’Ouest. Depuis les années 1960, on observe la régression de 40 à 80 % du bocage.

Les nombreuses fonctions de la haie se sont peu à peu estompées. On notera par exemple, l’invention du fil barbelé puis du fil électrique au 20ème siècle a progressivement conduit à la perte de la fonction clôture de la haie. Parallèlement, le développement du marché du pétrole vient remplacer l’utilisation de bois de chauffage. Cette dynamique s’amplifie au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avec le développement d’une agriculture intensive pour répondre aux besoins alimentaires de la population, marquée par une dynamique de remembrement qui conduit au regroupement des parcelles et à la régression des haies qui entouraient chacune de ces petites parcelles avant regroupement. 

Aujourd’hui, malgré la prise de conscience collective de l’importance du bocage, les haies, mares, pré-vergers et arbres têtards continuent de régresser. 

Comment agir ?

Depuis de nombreuses années, le Conseil départemental de la Sarthe, alerté par ce phénomène, accompagne la plantation de haies auprès des agriculteurs. Depuis l’année 2019, cette dynamique a été étendue : le Département propose désormais à tous les habitants et usagers du territoire sarthois (agriculteurs, particuliers, collectivités, associations, entreprises etc.), une aide financière et technique afin de recréer et restaurer les éléments qui composent le bocage : 

  • plantation de haies et bosquets,
  • plantation d'arbres en agroforesterie,
  • création et restauration de mares,
  • accompagnement pour l’implantation de verger ou d’arbres isolés, 
  • création d’arbres têtards. 

Aller plus loin

En chiffres

Entre 2015 et 2019, l’accompagnement historique du département a permis la plantation de plus de 130 kilomètres de haie, avec une moyenne de 32 kilomètres et de 1 200 arbres subventionnés tous les ans.

Depuis l’élargissement de cet accompagnement en juillet 2019, le département a accompagné :

  • la création ou la restauration de 97 mares,
  • la plantation de 535 fruitiers,
  • la plantation ou la mise en têtard de 1 482 arbres,
  • la plantation de 3 253 plants en bosquets (pour une surface totale cumulée d’environ 1,6 ha),
  • la plantation de 45 km de haie supplémentaire.

Bilan au 15 décembre 2020

Pour plus d’informations, contacter : Samuèle PERRAULT

02.44.02.40.43 – samuele.perrault@sarthe.fr

Dans le cadre de sa démarche en faveur de la transition énergétique, le Département souhaite s’engager vers la compensation de la production de gaz à effet de serre et renforcer le stockage Carbone.

À cet effet, il lance un appel à projet pour accompagner un ou des projets collectifs et agricole autour du stockage Carbone dans les haies, en vue d’instaurer de nouvelles pratiques de gestion des haies encore plus favorables à cette dynamique.

Pour répondre à cet appel à projet, dont les règles sont précisées dans le document annexé ci-dessous, merci de déposer un dossier avant le 15 octobre 2021 à 14h00 à l’adresse suivante : 

CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA SARTHE 
Direction des Territoires, de l’Agriculture et du Développement Durable 
5 rue Joseph Marie Jacquard – 72072 LE MANS Cedex 9 
Appel à projets "Stockage carbone et gestion durable des haies"