Entretien des cours d'eau

Bien entretenir une rivière, c'est préserver les écosystèmes dans le respect des usages.
entretiencoursdeau.jpg

Le Département contribue à la préservation et à la mise en valeur des cours d'eau par la mise en oeuvre d'opérations d'entretien consistant à :

  • entretenir les ouvrages,
  • intervenir sur la végétation des berges,
  • restauration des berges,
  • gérer les plantes exotiques envahissantes.

Maintenance des ouvrages

L'évolution réglementaire sur la continuité écologique impose aux propriétaires de barrage d'étudier et d'aménager leurs ouvrages pour la libre circulation des espèces piscicoles et des sédiments. La Sarthe aval constitue un axe de migration prioritaire doté d'un usage avéré lié à la navigation.

Conformément aux dispositions de l'article L214-17 du Code de l'environnement, le Département a engagé un programme de mise aux normes de ses ouvrages, par la construction de dispositifs de franchissement et de modernisation des vannes des pertuis associés aux ouvrages. Le Département de la Sarthe a respecté ses engagements sur 12 ouvrages structurant son domaine au regard de la continuité écologique (espèces piscicoles et sédimentaire).

Cette dynamique concourt à l'objectif de résultat fixé par la Directive Cadre sur l’Eau (2000/60) qui est d'atteindre le bon état écologique des eaux.

Par ailleurs, le Département retire régulièrement les embâcles formés au droit de ses ouvrages d'art et hydrauliques pour leur bon fonctionnement et la sécurité des usagers.

Gestion de la végétation des berges

La végétation des berges, de la strate herbacée à la strate arborée, remplit de multiples fonctions indispensables à l’équilibre du cours d’eau : protection contre l’érosion, fonction biologique inestimable (habitat pour la faune, filtre la pollution, ombrage limitant le réchauffement de la lame d’eau...), valorisation des paysages... Il est par conséquent important de l’entretenir de manière raisonnée afin de préserver ce cordon végétal

Les travaux du Département consistent essentiellement en :

  • l'abattage d'arbres morts, vieillissants ou en mauvais état sanitaire et des essences inadaptées comme les peupliers ou les résineux ;
  • le recépage d'arbustes (saules, aulnes, noisetiers, frênes...) ;
  • le fauchage raisonné des berges des canaux de navigation.

Un programme pluriannuel d'interventions est établi pour le Loir et la Sarthe aval. Ces interventions permettent d'anticiper la chute des arbres et de limiter les encombres, générateur de désordres sur les ouvrages hydrauliques et les ouvrages d'art notamment en période de crues.

Restauration des berges

Restauration des berges en génie végétal

La dégradation et l'érosion de certains secteurs de berge obligent le service Eau et rivières domaniales à engager une réflexion de restauration et de reprise de berge au droit des propriétés du Département, et notamment sur les canaux de navigation fortement soumis à l'effet de batillage. Les caractéristiques hydrauliques (eaux calmes) permettent d'envisager le renforcement du linéaire de berges par des techniques d'aménagements en génie végétal.

Les facteurs d'érosion :

  • le batillage lié à la navigation des bateaux (zones de turbulence, déchaussement sous le système racinaire d'arbres en pied de berges),
  • la déstabilisation de berge par la chute d'arbres,
  • les galeries de ragondins.

Les travaux de restauration de berges en technique génie végétal s'inscrivent dans cette démarche reconstructive, en tenant compte des enjeux de biodiversité et renaturation du milieu. Ce type de travaux associe un reprofilage de la berge pour casser son caractère abrupt (reconquête écologique de la berge) et l'implantation de végétaux adaptés aux zones humides tels que les plantes hélophytes (lysimaques, carex, joncs, baldingère, iris...).

Ces travaux participent à la création de nouveaux milieux propices à l'accueil des espèces animales et végétales inféodées aux bords des cours d'eau.

Gestion des plantes envahissantes

Des opérations de lutte contre les plantes exotiques envahissantes sont engagées annuellement dès la mi-mai pour recenser l’apparition des foyers et de juillet à septembre pour les travaux d’arrachage manuel ou mécanique. Leur but est de permettre le maintien de l’équilibre des écosystèmes et de préserver les usages (navigation, pêche).

Elles se concentrent essentiellement sur le Loir avec l’arrachage de la jussie. Sur la Sarthe aval, on retrouve la jussie mais aussi le myriophylle du Brésil. Ces espèces se développent quasi exclusivement par reproduction végétative c’est-à-dire par bouturage et marcottage. L’arrachage consiste donc à enlever délicatement et intégralement les plantes en sécurisant le périmètre de travail avec des filets pour éviter la dissémination de fragments de plantes.

En fin de saison, un bilan quantitatif et cartographique picto cartographie plantes envahissantes du domaine public fluvial est réalisé.

Les quantités prélevées sur les deux cours d'eau domanieux sont d'une trentaine de tonnes annuelles. Ces travaux d'arrachage de plantes exotiques envahissantes demandent une attention permanente afin de limiter l'apparition et la propagation de foyers d'espèces végétales indésirables qui appauvrissent les écosystèmes aquatiques.
 

Assurer le suivi des politiques de soutien 

Le Département s'inscrit dans une démarche de développement durable et équilibré des grandes rivières sarthoises, participant financièrement aux actions d'entretien coordonné et raisonné, ainsi qu'aux réunions de suivi et d'évaluation de ces démarches.

L'entretien coordonné et raisonné est suivi par les référents rivières en concertation avec les riverains sur les cours d'eau domaniaux. L'évaluation périodique et externe des actions engagées permet une adaptation du plan de charge pour la mise en place des actions les plus prioritaires et les plus efficaces pour l'atteinte du bon état écologique des cours d'eau concernés.

Ces actions sont cohérentes avec les objectifs définis des SDAGE et SAGE. Elles répondent en tous points aux dispositions du code de l’environnement.
 

Les actions de curage du fond des rivières sont destructrices des milieux aquatiques et proscrites sur l'ensemble des rivières. Compte tenu de l’usage navigation sur la Sarthe aval et des contraintes réglementaires de police le Département assure cependant le curage raisonné des 15 canaux de navigation pour le maintien du tirant d'eau de 1m10 nécessaires à la batellerie.

Service Eau et rivières domaniales

160 avenue Bollée
72072 LE MANS Cedex 9

Tél. : 02 43 54 72 71

Direction départementale des territoires de la Sarthe
Service Eau Environnement - Unité GEMA

19 boulevard Paixhans CS 10013
72042 LE MANS Cedex 9