Vidéo-détection des feux de forêts : ça s’accélère !

Le dispositif du système de vidéo-détection et de localisation des feux de forêt est en cours de déploiement et sera opérationnel en mars 2021. Une convention permettant sa mise en œuvre a été signée ce mardi 17 novembre.
Type de caméra installé au CIS Le Mans Sud (c) Paratronic

La Sarthe est le département le plus boisé des Pays de la Loire, ce qui l’expose aux feux de forêts. « Notre département est de plus en plus menacé par les feux d’espaces naturels qui surviennent dans un contexte évident de réchauffement climatique », rappelle Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental et du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS).

249 INTERVENTIONS CET ÉTÉ

Ainsi, du 24 juin au 30 septembre 2020, la Sarthe a connu 9 jours classés en risque extrême feux de forêt et 45 jours classés en risque fort. Durant cette période, les sapeurs-pompiers de la Sarthe ont réalisé 249 interventions pour feux de végétation dont 41 feux de forêt, 68 feux de récoltes et 140 feux de broussailles. Ces feux ont parcouru 216 hectares dont 32 hectares de forêt, 105 hectares de récoltes et 78 hectares de broussailles. « La journée du 17 septembre a été particulièrement marquante pour les sapeurs-pompiers de la Sarthe. En effet, à Saint-Mars-d’Outillé, un important feu de forêt a mobilisé 120 sapeurs-pompiers au plus fort de l’intervention. »

UN DISPOSITIF NOVATEUR

Cette situation conforte le SDIS dans sa démarche novatrice engagée avec le soutien du Département et de la Communauté urbaine du Mans : la mise en place dès mars 2021 d’un réseau de vidéo-détection et de localisation des feux d’espaces naturels.

« Ce dispositif est une avancée importante car, à l’analyse de la situation, on voyait que le temps mis pour déclencher l’alerte et la précision de la localisation jouait beaucoup sur l’efficacité de l’intervention », remarque Dominique Le Mèner.
Une convention a été signée en ce sens à la Direction du SDIS, à Coulaines, par Dominique Le Mèner, Martine Crnkovic, 1ère vice-présidente du SDIS, et Stéphane Le Foll, président de la Communauté urbaine du Mans, en présence de Patrick Dallennes, Préfet de la Sarthe.

Constitué de 16 points hauts de surveillance (constitués de 7 châteaux d’eau et de 9 relais appartenant à des opérateurs publics ou privés)  où sont installés deux équipements de détection et une caméra de levée de doute, ce dispositif est connecté aux centres de surveillance grâce au réseau de fibre optique de Sarthe Numérique.

6 SITES DÉJÀ ÉQUIPÉS

Le déploiement des matériels de détection et de surveillance sur les points hauts a débuté le 19 octobre et devrait se terminer le 5 décembre pour les 12 points hauts de la 1ère tranche. 6 points hauts sont déjà équipés : le pylône situé au centre de secours Le Mans Sud, les châteaux d’eau de Lavernat, Luché-Pringé et Souligné-sous-Ballon, ainsi que les pylônes de Saint-Saturnin et La Suze-sur-Sarthe.

Les 2 centres de supervision et de contrôle (Codis et Centre de Secours Principal Le Mans Degré) ont également été équipés pour permettre la réception et le traitement des alertes émises par les appareils de détection.

Les 4 points hauts de la 2ème tranche seront équipés au fur et à mesure du déploiement du réseau fibre optique au pied de chaque point haut, par Sartel THD et Sarthe Numérique.

Les opérateurs seront formés à la surveillance du dispositif en janvier 2021.

LA SIGNATURE DE CONVENTION EN IMAGES

Vidéo-détection des feux de forêts : ça s’accélère !
Vidéo-détection des feux de forêts : ça s’accélère !
Vidéo-détection des feux de forêts : ça s’accélère !