Feux de forêt : la vidéo-détection mise en service

Les sapeurs-pompiers du département le plus boisé des Pays de la Loire bénéficient désormais d’un allié de poids : un réseau de vidéo-détection et de localisation des feux d’espaces naturels. Cette démarche innovante du SDIS est soutenue par le Département.
La vidéo-détection mise en service (c) Paratronic

Ils sont désormais 3 départements en France à être couverts par un dispositif innovant de vidéo-détection et de localisation des feux d’espaces naturels : les Landes, la Charente-Maritime et la Sarthe.

Lancé à la suite des nombreux incendies ayant émaillé l’été 2019, ce dispositif innovant avait été présenté en juillet 2020 en forêt de Bercé avant de faire l’objet d’une convention signée au SDIS en novembre 2020. La vidéo-détection est désormais en service !

Une démonstration a été effectuée à la direction du SDIS à Coulaines, ce jeudi 27 mai, en présence de Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental et du SDIS, de Stéphane Le Foll, maire du Mans, Jean-Bernard Iché, directeur de cabinet du Préfet, le colonel Christophe Burbaud, directeur du SDIS, des sénateurs Jean Pierre Vogel et Thierry Cozic, et de plusieurs élus et membres des forces de l’ordre.

Financé par le Département, à 60 %, et par la Communauté urbaine Le Mans Métropole, à 40 %, ce dispositif permet de déclencher l’alerte le plus rapidement possible avec une localisation précise afin de faciliter l’intervention des sapeurs-pompiers.

Comment cela fonctionne ?

Sur chacun des 16 points hauts de surveillance sont installés deux équipements de détection et une caméra de levée de doute. Ce système permet à chaque équipement de détection de surveiller la canopée (strate supérieure de la forêt) à 360 degrés sur une distance dépassant les 20 km.

Chaque équipement capte 10 photos toutes les 2 minutes qu’il compare à une image de référence, ce qui lui permet d’identifier des départs de feux et d’adresser un message d’alerte au centre de traitement de l’alerte du SDIS et au centre de secours principal de Le Mans Degré. Ces derniers procèdent à la surveillance du dispositif et aux levées de doute par le biais de la caméra située sur chaque point haut.

Positionnés sur tout le territoire sarthois, des portes d’Alençon à la vallée du Loir et de la Charnie au Saosnois, ces points hauts sont interconnectés et reliés aux centres de surveillance grâce au réseau de fibre optique déployé par Sarthe Numérique !

« Douze points hauts sont déjà en service », a précisé le colonel Burbaud. « Les 4 points de la 2ème tranche (à Écommoy, Livet-en-Saosnois, Lavaré et Saint-Mars-de-Locquenay) seront équipés au fur et à mesure du déploiement du réseau de fibre optique de Sartel THD. »

La Sarthe, département boisé, territoire à risque

Le lancement de la vidéo-détection

Feux de forêt : la vidéo-détection mise en service
Feux de forêt : la vidéo-détection mise en service
Feux de forêt : la vidéo-détection mise en service