Voies vertes : le chantier du 1er tronçon débutera à la rentrée

Afin de participer activement à la revitalisation d’un territoire fragilisé à la suite de la fermeture d’Arjowiggins, le Département a fait de l’aménagement du tronçon situé entre Montval-sur-Loir et Bessé-sur-Braye (33 km dont 2,5 km situés sur le territoire du Loir-et-Cher) l’une de ses priorités.
Voies vertes : le chantier du 1er tronçon Montval-sur-Loir / Bessé-sur-Braye, prêt à débuter à la rentrée

Il en assurera, à titre exceptionnel, la maîtrise d’ouvrage. La procédure administrative, entamée par la SNCF à la fin 2018, permet d’envisager une décision officielle de fermeture du tronçon pour la période estivale 2020.

La création d’une voie verte induit, non seulement du travail pour les entreprises locales, mais aussi et surtout, de nombreuses retombées économiques et touristiques, par le biais du développement des mobilités douces et du tourisme vert (autrement appelé « slow tourism »).

Un projet global 85 km de voies vertes en Sarthe

Le Conseil départemental coordonne actuellement la création de nouvelles voies vertes en Sarthe. Différentes rencontres avec les services de la SNCF ont permis d’aboutir rapidement à un accord de principe sur un processus administratif et concerté de fermeture de trois tronçons principaux représentant près de 85 km pour un aménagement en voies vertes en Sarthe :

  • Montval-sur-Loir <-> Bessé sur Braye (33 km) avec une liaison vers Saint Calais (10 km),
  • La Flèche <-> La Suze-sur-Sarthe (29 km),
  • Fresnay sur Sarthe <–> Sillé-le-Guillaume (section Saint-Rémy-de-Sillé-Ségrie : 19 km)
  • Louailles <-> Vion (4 km) conditionné pour l’heure à sa valorisation touristique

Les 1ers travaux prêts à débuter à la rentrée sur le tronçon Montval-sur-Loir Bessé-sur-Braye

Les 1ers travaux de débroussaillage de la voie sont programmés à compter du mois de septembre et le démantèlement des voies devrait être réalisé sous le pilotage de la SNCF, au terme du premier trimestre 2021. L’objectif d’ouverture au public est fixé courant 2022, après un aménagement de la voie à réaliser à compter du second semestre 2021.
 

Le coût de création de ce 1er tronçon est donc estimé à près de 3,8 M€. Le Département de la Sarthe prend en charge 40% du coût du projet départemental. La Région a également donné un accord de principe pour soutenir financièrement cet aménagement. D’autres sources de financement sont actuellement à l’étude, le concours du Feder sera notamment sollicité. Créer une voie verte coûte en moyenne 115 000€ au kilomètre, pour le démantèlement et l’aménagement des voies.

La future voie verte, reliant Montval-sur-Loir à Bessé-sur-Braye, avec sa liaison vers Saint-Calais, emprunte le territoire du Loir-et-Cher sur 2,5 km. Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental de la Sarthe, a proposé à Nicolas Perruchot, président du Conseil départemental du Loir-et-Cher, de s’associer à la réussite de ce projet afin de renforcer l’intérêt touristique et les synergies de cette partie des deux territoires. Nicolas Perruchot a donné son accord de principe à cette réalisation confirmant ainsi « l’ambition partagée de nos deux départements à capitaliser sur la clientèle cyclotouristique et à créer des axes d’itinérance sécurisés, pouvant également répondre à des problématiques de déplacements du quotidien ». Le Département du Loir-et-Cher financera donc 40% du montant total des travaux évalué à 290 000€ et s’est engagé à travailler, notamment avec les acteurs locaux, sur la question de l’entretien futur de l’itinéraire.

Ce projet de création de nouvelles voies vertes en Sarthe, qui s’inscrit dans une démarche de concertation et de co-construction avec l’ensemble des acteurs touristiques du territoire, aura pour effet premier d’améliorer l’offre cyclotouristique dans le département. En effet, ce tracé aura vocation à se substituer, à terme et pour partie, à celui de la V47 « Vallée du Loir à Vélo » et sera complété par la liaison cyclo de 10 km reliant Saint-Calais à Bessé-sur-Braye. Les deux autres tronçons évoqués viendront enrichir l’offre du schéma départemental autour de son axe structurant V44.

Les pratiques de mobilité douce, dont en premier lieu le tourisme à vélo, poursuivent leur essor portées par une évolution profonde des usagers à plus de bien-être et d’attention portée à l’environnement et aux sites propres.

Concernant le tronçon Montval-sur-Loir à Bessé-sur-Braye, les Départements de la Sarthe et du Loir-et-Cher poursuivront leurs échanges sur les potentialités de développement et de mutualisation des actions pour un territoire à la croisée du Perche et du Val de Loire, avec un potentiel et des enjeux de développement touristique et culturels ayant pour points d’appui des villes et villages au patrimoine riche.