Des écoliers ambassadeurs de l’Abbaye Royale de l’Épau

Le « regard singulier » des CM1-CM2 de l’école Fernand Vivet de Mézières-sur-Ponthouin sur l’Abbaye Royale de l’Épau a séduit l’association VMF (Vieilles Maisons Françaises) qui les a récompensés avec un prix national.
Des écoliers ambassadeurs de l’Abbaye Royale de l’Épau

Des vitraux coloriés au pastel dans la salle capitulaire de l’Abbaye Royale de l’Épau : cette Une du dernier magazine de l’association VMF (Vieilles Maisons Françaises) a été imaginée par les élèves de CM1-CM2 de l’école Fernand Vivet de Mézières-sur-Ponthouin, dans le cadre d’un concours soutenu par l’Éducation nationale. Un « regard singulier sur ce joyau de l’architecture cistercienne » que les élèves ont également exprimé dans leur édito où la parole a été donnée à Bérengère de Navarre.

 

 

Séduit, le jury de l’association VMF a remis aux jeunes Sarthois le Grand Prix VMF Éducation. Leur Une et leur édito ont été publiés dans le magazine VMF de septembre 2020. « Les élèves étaient très fiers », témoigne Marie-Adeline Moitié, leur enseignante. « D’avoir le magazine entre les mains, avec leur production en papier glacé, ça compte pour eux ! »

Depuis 11 ans qu’elle enseigne à Mézières-sur-Ponthouin, Marie-Adeline Moitié a toujours cherché à mener des projets d’école pour « faire écrire les élèves, les faire s’investir, donner du sens à leur travail ». Souvent, ces projets tournent autour du patrimoine. « On est 3 enseignants, dont 2 passionnés d’histoire », précise Marie-Adeline Moitié.
 

DES VITRAUX DANS LA SALLE CAPITULAIRE

Lorsque la classe de CM1-CM2 de Mézières-sur-Ponthouin décide de participer au concours VMF, elle n’a qu’une seule contrainte : mettre en valeur un patrimoine local. « Soit on rédigeait une tribune pour restaurer un patrimoine en danger, soit on écrivait un texte pour inciter les gens à visiter un patrimoine déjà restauré. On a pensé à la muraille romaine du Mans, au char Sherman de Mézières ou à l’Abbaye de l’Épau qu’on a visité en début d’année scolaire. »

Ce sont les enfants qui ont choisi l’abbaye cistercienne. Les photos prises lors de la visite ont servi de point de départ pour la Une et plus particulièrement ce cliché de la salle capitulaire. « On s’est inspiré d’un atelier qu’on avait suivi à l’Épau sur les enluminures. Quant à la police du titre, on l’avait travaillée en arts plastiques. » Puis le confinement est arrivé. « Cela a compliqué les choses mais, grâce à la plateforme e-primo, on a pu avancer sur le projet. Les élèves ont envoyé des propositions qu’on a approfondies à notre retour en classe », poursuit Marie-Adeline Moitié.

« J’étais assez confiante », reconnaît la professeure des écoles. « On espère toujours gagner, c’est important pour les élèves. Je trouvais vraiment notre travail bien, notamment l’idée de faire parler Bérengère dans l’édito ! » Le jury du magazine VMF, qui a estimé que la Une des écoliers de Mézières était « d’un niveau presque professionnel », a été du même avis !

« Ce projet a été une vraie réussite », conclut Marie-Adeline Moitié. « En zone rurale, les enfants ne savent pas toujours qu’il y a, par exemple, une muraille romaine exceptionnelle au Mans. C’est notre rôle de faire connaître le patrimoine local ! »

La remise du prix

La remise du prix