Remise de la fourragère tricolore aux pompiers volontaires et professionnels

Suite à la remise de la médaille d’honneur pour acte de courage et de dévouement au drapeau du Corps départemental de sapeurs-pompiers de la Sarthe, les sapeurs-pompiers se sont vus remettre la fourragère tricolore.
Image d'illustration remise de la fourragère tricolore

En reconnaissance de l’engagement des sapeurs-pompiers de la Sarthe dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, le drapeau du Corps départemental de sapeurs-pompiers de la Sarthe a été décoré le 4 décembre dernier de la médaille d’honneur pour actes de courage et de dévouement, échelon bronze. 

La remise de cette distinction permet ainsi à l’ensemble des sapeurs-pompiers sarthois, qu’ils soient volontaires ou professionnels, de porter la fourragère tricolore sur leur uniforme.

Symboliquement, Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental et Patrick Dallennes, Préfet de la Sarthe, ont remis cette fourragère au comité de direction du SDIS, en présence de Lydia Hamonou-Boiroux, conseillère départementale. Par la suite, ces directeurs et chefs de groupements remettrons la fourragère à l’ensemble des sapeurs-pompiers du Corps départemental.

« La médaille d’honneur pour actes de courage et de dévouement met à l’honneur les sapeurs-pompiers pour leur engagement dans la crise sanitaire et le combat qu’ils mènent face aux risques climatiques, qu’ils s’agissent d’inondations ou de feux d’espaces naturels auxquels nous sommes de plus en plus exposés » souligne Dominique Le Mèner, en félicitant les sapeurs-pompiers pour leur action continue au service des sarthois. « L’implication du SDIS au côté de l’État dans la crise sanitaire résulte d’une volonté forte de lutter et de faire front contre la pandémie. Je tiens à saluer ce partenariat exemplaire entre l’État et le SDIS dans l’intérêt de nos concitoyens. »

La remise de la fourragère tricolore en images

Image d'illustration remise de la fourragère tricolore
Image d'illustration remise de la fourragère tricolore
Image d'illustration remise de la fourragère tricolore
Image d'illustration remise de la fourragère tricolore
Image d'illustration remise de la fourragère tricolore
Image d'illustration remise de la fourragère tricolore

Remise du projet de service 2021-2023

Le projet de service 2021-2023 a pour objet d’assurer en tout temps un service d’urgence efficace et de sécuriser la population.

Pour rappel, le SDIS de la Sarthe, ce sont près de 2 500 hommes et femmes qui reçoivent 110 000 appels d’urgence chaque année et qui assurent 30 000 interventions. Répartis sur 74 centres d’incendie et de secours, les sapeurs-pompiers couvrent tout le département.

Le projet de service prévoit la mise en œuvre du dispositif de vidéo détection et de localisation des feux d’espaces naturels, la construction d’un centre départemental de formation à l’incendie et aux secours, d’une plateforme logistique unique et de casernes tels que Challes, Chahaignes, Saint-Cosme-en-Vairais, Précigné et Montmirail Gréez.

Il prévoit aussi des travaux d’extension ou de réaménagement à Mamers, Connerré, Bouloire, Auvers-le-Hamon et Tuffé Val de la Chéronne, l’isolation thermique du centre de Le Mans Degré et d’aménagements de vestiaires pour l’accueil de femmes sapeurs-pompiers. Il porte également, sur 3 ans, le renouvellement massif d’engins de secours, tels que 18 camions citernes feux de forêt moyen, 3 camions citernes feu super lourds, 18 VSAV et 3 postes médicaux avancés. Le renouvellement des équipements de protections individuelles et l’acquisition de tenues opérationnelles adaptées aux personnels féminins sont également prévus.

« Ce projet, dont les investissements sont financés à hauteur de 27 millions d’euros, permettra au SDIS d’assurer ses missions et de poursuivre sa modernisation. Il repose sur 3 orientations majeures concernant l’opérationnel, qui est le cœur de notre métier, l’humain, qui est la principale force de notre établissement public et notre culture, à savoir nos valeurs, qui sont sources de cohésion et portent notre engagement auprès de la population » précise Dominique Le Mèner.