Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites

À Montval-sur-Loir, le musée de l’audiovisuel et de la communication fondé par Joël Heslon propose 1 300 pièces témoignant de l’histoire française des télécommunications. Ce mardi 26 octobre, il a reçu la visite de Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental.
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites

Dans sa vie d’avant, Joël Heslon tenait un magasin d’audiovisuel à Château-du-Loir. Son âme de collectionneur l’a poussé à garder les objets obsolètes qu’il ne vendait plus mais qui témoignaient d’évolution de l’audiovisuel. 

Depuis 2017, sa collection est mise en valeur dans son musée de l’audiovisuel et de la communication, situé à l’espace Sainte-Cécile, à Montval-sur-Loir. Mardi 26 octobre, il a présenté ses pièces les plus rares en présence de Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental, Régis Vallienne, conseiller départemental du canton, Louis-Jean de Nicolaÿ, sénateur, Béatrice Latouche, conseillère régionale, et Hervé Roncière, maire de Montval-sur-Loir.

DES PIÈCES UNIQUES EN FRANCE

Sa pièce la plus ancienne, une pile au bichromate, date de 1842. Ses plus récentes – des télévisions, des décodeurs et des téléphones – n’ont pas 30 ans. Entre ces deux époques, 1 300 pièces retracent l’histoire de France des télécommunications, de l’audiovisuel, de la RTF (la prédécesseuse de l’ORTF) mais aussi de l’électricité, de la photographie et de l’informatique.
Dans ce musée, on découvre ainsi un poste de télévision de 1939 et une vingtaine de pièces uniques en France. Celle dont Joël Heslon est le plus fier est une lampe de rechange de l’émetteur de Radio Tour Eiffel, 1ère station de radio créée en France (1921-1940).

« Ce musée a un intérêt touristique réel », a commenté Dominique Le Mèner. « Il s’inscrit dans le parcours touristique que nous mettons en place avec la voie verte entre Montval-sur-Loir et Bessé-sur-Braye, à l’instar de la rotonde ferroviaire de Montabon. Il y a tant de choses à explorer dans notre département. […] Ce musée présente également un intérêt pédagogique pour nos collégiens. Nous pourrions ainsi imaginer des partenariats à l’image de ce qui a été mis en place entre le collège Pierre-Gilles de Gennes et l’Institut des Molécules et Matériaux du Mans (IMMM). »

LE MUSÉE EN IMAGES

Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites
Le musée de l’audiovisuel dévoile ses pépites