La Sarthe, au cœur des Petites Cités de Caractère

Ce label, né dans les années 70, valorise les communes atypiques de France. La Sarthe, qui en compte 10, a accueilli vendredi 19 mars, la signature d’une convention importante pour l’association nationale des Petites Cités de Caractère.
La Sarthe, au cœur des Petites Cités de Caractère

Fondé en Bretagne, il y a 4 décennies, le concept des Petites Cités de Caractère valorise des communes à l’histoire et au patrimoine riches qui contribuent à l’attractivité de nos territoires. La Sarthe en compte 10 : Asnières-sur-Vègre, Parcé-sur-Sarthe, Luché-Pringé, Fresnay-sur-Sarthe, Saint-Calais, Brûlon, Sillé-le-Guillaume, Montmirail, Saint-Léonard-des-Bois et Le Lude. Une onzième, Mamers, a déposé cette année un dossier de candidature pour rejoindre le réseau.

Les Pays de la Loire et la Sarthe, plus particulièrement, figurent parmi les territoires moteurs de ce label. C’est donc ici, à Saint-Calais, en présence de Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental, Véronique Rivron et Gérard Galpin, présidente et vice-président de la commission Attractivité du Département, et Françoise Lelong, conseillère départementale du canton, ainsi que les sénateurs Louis-Jean de Nicolaÿ, Jean-Pierre Vogel et Thierry Cozic, qu’a été noué un partenariat d’importance pour l’association.

Signée par Françoise Gatel, présidente des Petites Cités de Caractère de France, et Christophe Aubineau, président de l’Office pour le Patrimoine  Culturel Immatériel, cette convention de partenariat porte sur « la mémoire collective ». « La mémoire collective, c’est la transmission vivante des éléments de la culture locale. C’est la force d’âme du territoire, c’est sa force de caractère », précise le président de l’OPCI, Christophe Aubineau. La fête du chausson aux pommes qui anime Saint-Calais depuis plusieurs siècles en est un exemple local.

UN LABEL SOUTENU PAR LE DÉPARTEMENT

« Le Conseil départemental, par le biais notamment des Archives départementales, contribue à ce travail de recueil de la mémoire collective, du patois, des traditions locales, etc. », a souligné Véronique Rivron. Plus globalement, « la relation partenariale construite avec l’association des Petites Cités de Caractère constitue l’un des piliers de l’action patrimoniale du Conseil départemental. Dans ce cadre, près d’1,2 M€ sont consacrés au budget 2021 de la collectivité à la valorisation du patrimoine local. […] Cet engagement est d’ailleurs récompensé par la représentation d’Asnières-sur-Vègre en 2018 – et de Fresnay-sur-Sarthe cette année pour les Pays de la Loire à l’émission télévisée « Le Village préféré des Français » présentée par Stéphane Bern. »

Françoise Gatel, qui s’est vue offrir un couteau « Montmirail » par le propriétaire du château, Philippe Herbelin, s’est ensuite rendue dans une autre Petite Cité de Caractère, au Lude, pour visiter la Jumenterie de Malidor, en présence de Véronique Rivron, Brigitte Lecor et François Boussard, conseillers départementaux du canton, Béatrice Latouche, maire du Lude, et le sénateur de Nicolaÿ.

Ce site patrimonial du XIXème siècle, rare et plein de charme, témoin de l’histoire équestre du Sud-Sarthe, est en cours de restauration par le biais d'un chantier-école (16 apprentis en insertion y travaillent actuellement).

RETOUR EN IMAGES

La Sarthe, au cœur des Petites Cités de Caractère
La Sarthe, au cœur des Petites Cités de Caractère
La Sarthe, au cœur des Petites Cités de Caractère
La Sarthe, au cœur des Petites Cités de Caractère
La Sarthe, au cœur des Petites Cités de Caractère
La Sarthe, au cœur des Petites Cités de Caractère