Un voyage photographique à ciel ouvert

Les expositions de plein air de retour à l’abbaye de l’Epau du 14 mai au 2 novembre 2016.
parcours photographiques

Pour la 4e année consécutive, le parc de l’abbaye accueille une exposition présentant, du 14 mai au 2 novembre 2016, les regards croisés de 7 photographes. En 2016, la thématique du Voyage est à l'honneur.

Organisé dans le cadre de la biennale culturelle « La Sarthe, une invitation au Voyage », ce parcours photographique, construit autour de récits de voyages surprenants et de différents regards portés sur le monde et ses habitants, a tout pour étonner les visiteurs, dans le cadre magique de l’abbaye de l’Epau.

En avant-première, les artistes Jean-Marie Ghislain, Pascal Barrier et Jean-François Mollière ont présenté leurs créations en présence de Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental et Véronique Rivron, présidente de la Commission Culture, Jeunesse et Sports.

Parcours photographique – 14 mai au 2 novembre 2016

JEAN-MARIE GHISLAIN : « L’INVITATION »

Jean-Marie Ghislain nous livre ici le fruit de milliers d’heures passées sous l’eau avec les requins pour que, comme cela a été le cas pour lui, la beauté devienne un antidote à la peur. Cette rencontre bouleversante nous confronte à beauté, la perfection, la puissance de ces animaux marins victimes d’une si mauvaise réputation.

PASCAL BARRIER : « DES CHEVAUX ET DES HOMMES »

De plusieurs voyages en Algérie et au Portugal, ce passionné de Percherons originaire du Perche, a rapporté des images d’une intense beauté, sublimées par un noir et blanc aux tons chauds. Plus que de simples portraits de chevaux, il partage avec nous de véritables aventures humaines où le cheval est au cœur d’une culture et de traditions ancestrales.

SLINKACHU : « GLOBAL MODEL VILLAGE »

Les créations de cet artiste londonien s’apparentent aussi bien au street art (miniature) qu’à la photographie. Depuis 2006 et le début de son projet « Little People », il met en scène des petites figurines dans l’espace urbain avec les lieux, les objets et les déchets qu’il trouve afin de créer des petites scénettes à la fois humoristiques et grinçantes. Il crée ses projets avant tout dans la rue et pour la rue en cherchant à surprendre le citadin.

FERRANTE FERRANTI : « ITINÉRRANCES »

Photographe-voyageur, Ferrante Ferranti explore depuis trente ans les vestiges de notre passé. Avec l’âme d’un archéologue, cet architecte, écrivain de l’image mêle dans son travail photographique sa passion pour l’antiquité et sa quête du baroque. Au-delà de l’écriture objective, guidée par l’obsession du cadrage, la fascination pour la lumière et la matière, le travail de Ferrante Ferranti vise à la métaphore. aspire à laisser le sentiment d’une expression sensible avant tout.

NICOLAS KRIEF : « OLYMPIA, LE VOYAGE D’UNE OEUVRE »

Une invitation au Voyage voilà ce que nous propose ici Nicolas Krief en suivant les pérégrinations du célèbre tableau de Manet. Au fil des montages d’exposition dont il s’est fait le témoin discret et privilégié dans les musées parisiens, Nicolas Krief a su fixer dans des instantanés la chorégraphie incroyable qui entoure la manipulation, le transport et l’exposition d’oeuvres d’art.

ALEXANDRE SATTLER : « ELÈVES DES CIMES »

Ces 10 dernières années, Alexandre, photographe voyageur, a été plus de la moitié de son temps sur les routes à la découverte de la planète et de ses habitants.

Il s’est toujours appliqué à partager ses expériences de vie à travers la photographie, la réalisation de documentaires vidéo ou la création d’émissions radio. Il est parti réaliser un reportage pour l’association humanitaire SolHimal (Solidarité Himalaya) dans le massif Himalayen pour mettre en lumière les projets autour de l’éducation soutenus par l’association. Est née l’exposition « Elèves des cimes ».

JEAN-FRANÇOIS MOLLIÈRE : « NOIR »

A la recherche de son territoire photographique, Jean-François Mollière découvre l’Afrique, plus particulièrement le Mali en mars 2006. Son travail est une recherche sur la présence, présence de la figure humaine comme énergie, à travers un travail sur le portait et les paysages en évitant toute représentation exotique, ethnographique, sociale ou sacrée. Juste une tentative d’épure entre mélancolie et légèreté au gré de la symbiose qui unit l’homme, son architecture et les paysages.

Deux autres expositions à découvrir à l’abbaye de l’Epau

Les Traversées – Création photographique de Georges Pacheco – du 24 juin au 2 novembre 2016

Entre mars et juin 2016, le photographe a partagé et photographié le quotidien d’une dizaine de familles accompagnées par les services du Département, autour de la thématique de la parentalité.

Vincent Munier – Exposition du 1er juillet au 18 septembre

Le photographe Vincent Munier partage en images les moments incroyables qu’il a vécu dans le Grand Nord. Des instants suspendus, dans ces immensités immaculées et froides, comme celui d’une rencontre avec le loup arctique.

Nouveauté 2016 : La photo s’invite dans les autres propriétés départementales !

Continuez le voyage avec des expositions photographiques étonnantes à l’hôtel du Département, au prieuré de Vivoin, au Musée des 24 Heures ou bien encore sur le site archéologique d’Aubigné Racan.