La photo s’affiche à l’Epau

Ils sont 9 photographes à exposer leur travail du 13 mai au 5 novembre 2017 au sein de l’Abbaye Royale de l’Epau. À ne rater sous aucun prétexte !
Biennale 2017 parcours photographique

Pour sa 5ème  édition, la saison photographique de l’Abbaye Royale de l’Epau propose une diversité de regards sur la citoyenneté. Ce parcours au sein de l’Abbaye et de ses 13 hectares met en lumière les créations de ces photographes en extérieur et intérieur. Les artistes ont présenté en avant-première leur travail au président du Conseil départemental Dominique Le Mèner et à Véronique Rivron, vice-présidente du Conseil départemental.

Parc de l’Abbaye – du 13 mai au 5 novembre

  • Daniel Beltrà – Spill - au travers de l’esthétisme de 8 photos qui amène le visiteur à prendre conscience de la pollution des mers.
  • Philippe Boyer – Abeilles sauvages – où comment les abeilles sont un maillon indispensable de la biodiversité (40 photos exposées)
  • Valérie Hoang N’Guyen – The rainbow of Gaza - offre un nouveau regard sur un quartier arc-en-ciel de Gaza pour une exposition inédite de 8 photos
  • Uwe Hommer – 1000 familles – prouve au travers de cette exposition que la famille reste un lien commun aux quatre coins de la planète.
  • Georges Pacheco – Germinations – observe les liens entre agriculture et jeunesse au travers de 50 photos inédites.
  • Boris Wilensky – Over the rainbow - avec sa série de 8 photos, joue avec la vision d’enfants des rues de la photographie.

Dans le scriptorium– du 13 mai au 5 novembre

Guy Le Querrec - Sur la piste de Big Foot – pour un reportage extraordinaire de 31 photos sur le pèlerinage des indiens Lakotas d’Amérique sur les traces de leurs ancêtres.

Salles de commissions - du 23 juin au 17 septembre

Denis Bourges – Médecin de campagne – met en exergue au travers de 54 photographies les liens entre patients et médecins de campagne

Rip Hopkins – Belgian Blue Blood – expose des photos décalées de l’aristocratie belge

Abbatiale du 23 juin au 17 septembre – Grand Format

Une exposition de Matthieu Ricard – « Visages de paix, terre de sérénité »

Des photos réalisées par le moine boudhhiste nous emmène en noir et blanc, dans des paysages oniriques et en partageant des visages tibétains, indiens, népalais mais aussi indonésiens et islandais.

Les droits d’auteur pour cette exposition seront reversés à l’association Karuna.

Actualités en relation

Partenaires de la biennale 2017
Partenaires de la biennale 2017, by gele