Formation, prévention et travail social

Près de 250 professionnels du secteur social sarthois étaient conviés à une journée de formation intitulée « Interculturalité ? Faits religieux ? Et la République. ».
choix_photo_home.jpg

Véronique Cantin, vice-présidente de la Commission Solidarité du Conseil départemental, était aux côtés de Corinne Orzechowski, préfète de la Sarthe et Christophe Counil, adjoint à la ville du Mans pour accueillir les travailleurs sociaux présents à cette journée de formation théorique consacrée aux problématiques religieuses.

Dans le cadre de la prévention de la radicalisation et de l’accompagnement des familles, il a été mis en place depuis le 6 mars 2015 une cellule départementale de suivi et de lutte contre la radicalisation.  Cette instance interinstitutionnelle permet une réelle co-construction en réponse aux situations alarmantes, notamment pour les mineurs.

 

Afin de perfectionner ce travail, une formation interinstitutionnelle à l’attention des acteurs de terrain du champ social, médico-social, de la prévention spécialisée, de l’enseignement, du champ associatif et de sécurité a été organisée au Mans. 

Les objectifs de cette rencontre sont : 

• favoriser les rencontres et échanges interinstitutionnels, 

• renforcer le travail partenarial local socle commun d’intervention, 

• développer les connaissances et compétences des agents dans leurs interventions auprès de public de cultures différentes. 

 

Il s’agit d’apporter des éclairages en s’appuyant également sur des expériences sur d’autres territoires et permettre de répondre aux interrogations des professionnels de terrain.

Les thématiques retenues concernent :

• l’interculturalité, 

• la religion, ni totem, ni tabou

• l’expression religieuse dans le cadre du travail. 

Des associations sarthoises et lyonnaises ont présenté des actions mises en œuvre auprès d’habitants de quartier.