Violences faites aux femmes : le Département mobilisé

À l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, Dominique Le Mèner a rappelé la vigilance toute particulière apportée par la collectivité sur « cette question sociétale ».
Violences faites aux femmes : le Département mobilisé

En France, 1 femme décède tous les 2 jours, victime de son conjoint ou de son ex-conjoint. En Sarthe, à ce jour, 791 plaintes ont été déposées auprès de la police ou de la gendarmerie par des victimes de violences.

« Chef de file de l’action sociale, le Département prête une attention particulière à cette question sociétale », a souligné Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental. À l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, ce mercredi 25 novembre, la Préfecture de la Sarthe a présenté une exposition à ce sujet, dans la galerie qui conduit à ses services d’accueil au public. Elle a été suivie d’une conférence de presse où s’exprimaient également Patrick Dallennes, Préfet, Christine Poupineau, 1ère adjointe au maire du Mans, des représentants de la justice et des forces de l’ordre.

Les violences sur les enfants en hausse également

« Sur les 2 500 interventions annuelles des assistantes sociales du Département associées aux services de police et de gendarmerie, quasiment la moitié concerne des violences faites aux femmes », a précisé Dominique Le Mèner. « On voit bien l’ampleur de la question qui est posée aujourd’hui et de la façon dont il faut la traiter. Ça suppose évidemment d’avoir un système de mise à l’abri, d’évaluation et de protection. C’est une sensibilisation que nous avons mené auprès de nos agents de l’action sociale, de la PMI ou encore de Sarthe Autonomie. Nous devons également la faire chez les plus jeunes, pourquoi pas, pour ce qui nous concerne, dès le collège. »

Le Département est aussi impliqué par le prisme de la protection de l’enfance. « Le nombre de violences intrafamiliales impliquant des enfants ne cesse de croître. Ces enfants nous sont ensuite confiés. Ils étaient 1000 il y a 5 ans, ils sont 1500 aujourd’hui. »

 

Violences faites aux femmes : le Département mobilisé
Violences faites aux femmes : le Département mobilisé
Violences faites aux femmes : le Département mobilisé