Une nouvelle filière et un robot aux Beaux-Arts

L’école des Beaux-Arts du Mans propose une formation unique en France de design computationnel et mécatronique. Derrière cet intitulé, un robot inédit dans une école des Beaux-Arts.
Une nouvelle filière et un robot aux Beaux-Arts

Le Conseil départemental investit dans l’enseignement supérieur et dans des formations innovantes qui contribuent à l’attractivité de la Sarthe. La nouvelle filière que lance l’école des Beaux-Arts du Mans en fait partie : du design computationnel et mécatronique. Computationnel signifie « par le traitement, le calcul d’un ordinateur » et mécatronique, « combinaison entre mécanique, électronique, informatique et temps réel ».

« Ce cursus se situe au carrefour de domaines aussi variés que l’architecture, l’art, la robotique, l’intelligence artificielle », a souligné Dominique Le Mèner. « Il a donc vocation à rassembler des profils différents : artistes, ingénieurs, designers, etc. » Le Conseil départemental a participé à ce projet à hauteur de 15000 € afin de financer les équipements nécessaires : robot 6 axes, découpe laser ou encore imprimantes 3D.

Jeudi 29 novembre, Dominique Le Mèner, Vanessa Charbonneau, conseillère régionale, Marietta Karamanli, députée, et Stéphane Le Foll ont visité cette nouvelle installation. Ainsi que l’exposition d’œuvres monumentales créées par les étudiants de la formation Design computationnel et mécatronique, à découvrir aux Beaux-Arts jusqu’au 19 décembre.

DE NOUVEAUX ÉQUIPEMENTS AUX BEAUX-ARTS

Une nouvelle filière et un robot aux Beaux-Arts
Une nouvelle filière et un robot aux Beaux-Arts
Une nouvelle filière et un robot aux Beaux-Arts
Une nouvelle filière et un robot aux Beaux-Arts
Une nouvelle filière et un robot aux Beaux-Arts
Une nouvelle filière et un robot aux Beaux-Arts