Une carte postale contre les violences conjugales

A l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le Nord Sarthe présente un nouveau support de communication pour mieux accompagner les victimes de violences conjugales. Fruit d’un travail collectif entre la Circonscription de la solidarité départementale Nord Sarthe et ses partenaires, cette carte postale permet de venir en aide aux victimes.
Une carte postale contre les violences conjugales

« Cette carte recense les différents professionnels compétents en matière de lutte contre les violences conjugales du Nord-Sarthe » expliquait Marie-Thérèse Leroux, présidente de la commission de la Solidarité, autonomie et démographie médicale du Département lors de la présentation officielle de ce nouveau support d’information. Un lancement officiel qui réunissait à nouveau tous les partenaires ainsi que Frédéric Beauchef, maire de Mamers et vice-président du Conseil départemental et Monique Nicolas-Liberge, conseillère départementale du canton.

Il s’agit d’un outil pratique, gratuit et accessible par tous les types de population. La carte est diffusée sur la compagnie de gendarmerie de Mamers et des trois communautés de brigades, ainsi que dans toute la Communauté de Communes Maine Saosnois.
 

Une démarche initiée à Mamers en 2017

Suite à la parution du cinquième Plan de mobilisation et de lutte contre toutes les violences faites aux femmes 2017-2019, les territoires ruraux ont été désignés comme prioritaires. La Ville de Mamers, en lien avec la Déléguée aux droits des femmes, a lancé une réflexion autour de cette thématique dès 2017.  « Les différents partenaires ont fait le constat de la nécessité de mieux repérer les intervenants locaux, afin d’orienter au mieux les victimes, selon les problématiques rencontrées » a précisé Frédéric Beauchef.

« Violences... sortez de l’isolement », un travail d’équipe

Le Département et ses partenaires (France Victimes 72, le CIDFF, le Centre de planification, l’Hôpital de Mamers, le Planning familial, le CCAS de Mamers, la Gendarmerie, la Préfecture, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, l’Education nationale, l’association Nelson Mandela et SOS femme) ont travaillé en commun pour réaliser cette carte.

Une carte postale contre les violences conjugales
Une carte postale contre les violences conjugales

L’Assistante sociale police/gendarmerie, souvent la première informée en matière de violences conjugales

Suite à la convention partenariale de 2008 signée entre l’État, les services de Police et de Gendarmerie et le Conseil départemental, 4 assistantes sociales du Département interviennent pour venir en aide aux personnes en difficultés sociales et/ou familiales, rencontrées à l’occasion de l’activité des services de Police ou de Gendarmerie.

Ces professionnelles de la solidarité départementale, ont pour mission de prendre en compte les personnes en difficultés sociales rencontrées par les policiers ou les gendarmes et effectuer une 1ère évaluation de leur situation. Elles facilitent l’accès et l’orientation des personnes aux services sociaux et aux services de droit commun.