Un accès aux soins facilité avec le déploiement de la télémédecine

Le Conseil départemental de la Sarthe, associé à la Région, à la ville du Mans et à l’ARS, se mobilise pour déployer la télémédecine en Sarthe pour faciliter l’accès aux soins de l'ensemble des Sarthois.
Un accès au soin facilité avec le déploiement de la télémédecine

Conscients de l’importance d’un meilleur accès aux soins pour les Sarthois, le Conseil départemental de la Sarthe, la Région, la ville du Mans et l’ARS (Agence Régionale de Santé) se mobilisent de manière inédite et co-financent le projet de « Télémédecine en Sarthe ».
Les acteurs concernés se sont réunis aujourd’hui pour marquer le déploiement de la télémédecine auprès de 27 établissements.

Étaient présents, Dominique le Mèner, Président du Conseil départemental de la Sarthe, Marie-Thérèse Leroux, présidente de la Commission Solidarité, Autonomie et démographie médicale, Christelle Morançais, présidente de la Région Pays de la Loire et Stephane Le Foll, président de Le Mans métropole. 

"Si le déploiement de la télémédecine en Sarthe est possible aujourd'hui et plus encore demain c’est parce que le Conseil départemental de la Sarthe a, d'ores et déjà, commencé le raccordement de tous les sarthois à la fibre optique" a souligné Dominique Le Mèner, précisant par la suite que "la télémédecine est réellement un nouveau service public que les collectivités territoriales aident à mettre en place". 
 

Les bénéfices attendus de la télémédecine

La télémédecine constitue un outil d'amélioration de l'accès aux soins, en particulier dans les zones fragiles, en facilitant une prise en charge de proximité. 
Grâce à la télémédecine, les professionnels de santé vont réaliser de la télé-expertise (un professionnel de santé sollicite l’avis d’un ou plusieurs experts) et de la téléconsultation (consultation à distance entre un patient et le professionnel de santé).
La dermatologie et la gériatrie seront les premiers usages mis en œuvre. 

L’usage de la télémédecine en Sarthe est un atout pour les patients, les professionnels de santé et le système de santé dans son ensemble.
Ces nouvelles pratiques médicales, fondées sur le recours aux technologies de la communication, vont participer à une meilleure organisation du système de santé :

  • Amélioration de la prise en charge des patients par des spécialistes ;
  • Élargissement de l’accessibilité aux soins au plus grand nombre de patients sur l’ensemble du territoire ;
  • Réduction des délais de prise en charge ;
  • Diminution des déplacements des plus fragiles ;
  • Amélioration de la pertinence du diagnostic médical par l’appui d’experts médicaux ;
  • Facilitation des interactions entre professionnels