Toyota remporte les 24 Heures pour la 3ème fois consécutive

Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima, au volant de la Toyota TS050 Hybrid #8, et accompagnés de Brendon Hartley dont c'est la première victoire avec le constructeur japonais, signent leur 3ème victoire consécutive au terme des 24 Heures du Mans 2020.
Toyota remporte les 24 Heures pour la 3ème fois consécutive

Partie en tête de cette édition hors norme des 24 Heures du Mans, les espoirs de victoire de la Toyota TS050 Hybrid #7 pilotée par Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López se sont envolés au milieu de la nuit. Relais propres, rapides, précis et épargnés par les incidents, les trois hommes ont effectué pendant leurs premières heures de course une véritable démonstration de pilotage. Mais la réparation d'un problème de turbo leur a coûté 30 minutes et la victoire. De leur côté, les pilotes de la Toyota #8, forts de leur expérience, prennent la tête de la course et, malgré un arrêt de 10 minutes en début de nuit, resteront leaders jusqu'à s'imposer avec cinq tours d'avance. La Toyota #7 se hisse sur la 3ème marche du podium, derrière la Rebellion #1 de Gustavo Menezes, Norman Nato et Bruno Senna.

Du côté des LMP2, la bagarre s'engage dès les premières minutes, la stratégie de certaines équipes étant volontairement agressive en ce début de course. Après de multiples changements de leaders dans les premières heures, Phil Hanson, Filipe Albuquerque et Paul Di Resta de la Oreca 07-Gibson #22 s'installent dans le peloton de tête du classement peu avant minuit, avec quatre autres équipages. Mais c'est l'équipage de la Oreca 07-Gibson #22, qui a fait montre de rapidité et d'une belle régularité, qui s'impose à l'issue des 24 heures de course. Ils ont également eu la chance de passer au travers des problèmes techniques et incidents de piste.

Bataille très animée chez les GTE Pro entre trois constructeurs, Ferrari, Aston Martin et Porsche, la catégorie a finalement couronné l'Aston Martin Vantage AMR #97 de Maxime Martin, Alex Lynn et Harry Tincknell. Aston Martin emporte également la catégorie GTE Am.

Fortunes diverses pour les Sarthois

Moins d'une heure avant la fin de la course, James Allen, co-pilote de Vincent Capillaire sur la SO24-Has by Graff alors 5ème du classement LMP2 percute le mur de pneus dans les virages Porsche. La voiture ne repartira pas. Julien Canal, sur la Oreca 07 - Gibson #31 du Panis Racing, s'installe sur la 3ème place du podium LMP2. Sébastien Bourdais, au volant de la Ferrari Risi #82, se classe quatrième, avec ses coéquipiers, de la catégorie GTE Pro.

Classements par catégories

LMP1

  1. #8 TOYOTA GAZOO RACING, Toyota TS050 - Hybrid, Sébastien Buemi - Brendon Hartley - Kazuki Nakajima
  2. #1 REBELLION RACING, Rebellion R13 - Gibson, Gustavo Menezes - Norman Nato - Bruno Senna
  3. #7 TOYOTA GAZOO RACING, Toyota TS050 - Hybrid, Mike Conway - Kamui Kobayashi - Jose Maria Lopez

LMP2

  1. #22 UNITED AUTOSPORTS, Oreca 07 - Gibson, Filipe Albuquerque - Paul Di Resta - Philip Hanson
  2. #38 JOTA, Oreca 07 - Gibson, Anthony Davidson - Antonio Felix Da Costa - Roberto Gonzalez
  3. #31 PANIS RACING, Oreca 07 - Gibson, Julien Canal - Nicolas Jamin - Matthieu Vaxiviere

GTE Pro

  1. #97 ASTON MARTIN RACING, Aston Martin Vantage AMR, Alexander Lynn - Maxime Martin - Harry Tincknell
  2. #51 AF CORSE, Ferrari 488 GTE Evo, James Calado - Alessandro Pier Guidi - Daniel Serra
  3. #95 ASTON MARTIN RACING, Aston Martin Vantage AMR, Marco Sørensen - Nicki Thiim - Richard Westbrook

GTE AM

  1. #90 TF SPORT, Aston Martin Vantage AMR, Johnathan Adam - Charlie Eastwood - Salih Yoluc
  2. #25 DEMPSEY - PROTON RACING, Porsche 911 RSR, John Falb - Matthew McMurry - Simon Trummer
  3. #26 AF CORSE, Ferrari 488 GTE Evo, Mikkel Jensen - Roman Rusinov - Jean Eric Vergne