« The Royal Abbey of L’Epau » : La Sarthe à l’heure anglaise

Avec le soutien du Département de la Sarthe et du Centre Culturel de la Sarthe, les éditions Libra Diffusio publient "The Royal Abbey of L'Épau", traduction de l'ouvrage de référence "L'Abbaye Royale de l'Épau" de Michel Niaussat et Simon Lagoarde.

Un an après la parution de l'ouvrage "L'Abbaye Royale de l'Épau" aux éditions Libra Diffusio, Véronique Rivron, vice-présidente du Conseil départemental, Michel Niaussat, auteur de l'ouvrage, Simon Lagoarde, photographe et la talentueuse traductrice Margret Wilson Fuller ont présenté le livre "The Royal Abbey of L'Epau".

Plus qu'une simple traduction, cet ouvrage, réalisé avec le soutien du Département de la Sarthe et du Centre Culturel de la Sarthe, est non seulement l'un des rares sur la Sarthe traduit en anglais, mais aussi un nouvel outil de promotion touristique pour le département.

 

 

 

Les Britanniques, visiteurs fidèles de la Sarthe

29% des touristes internationaux venus visiter la Sarthe sont d’origine Britannique (source > Profiltourisme 2017).  D’ailleurs, en 2015, le journal anglais The Times (l’équivalent du titre français « Le Monde ») vantait les mérites touristiques de la Sarthe. Dans son classement des 50 meilleures destinations de vacances en France, 2 se trouvaient en Sarthe : le Château de Saint-Paterne et les éco-lodges du Zoo de la Flèche. 

La réputation des 24 Heures du Mans auprès des Britanniques n’est plus à faire. En 2017, Sarthe Développement et l’Office de Tourisme du Mans signaient un partenariat avec le WEC (World Endurance Championship) et l’ACO pour pouvoir installer un stand de promotion touristique sur 3 courses du championnat automobile. Les brochures touristiques de la Sarthe, sont d’ailleurs rédigées en 3 langues (anglaise, chinoise et japonaise)
 

un auteur, un photographe et une traductrice

Le père Michel Niaussat, moine cistercien, connaît bien l’Abbaye de l’Épau pour être l’un des tous premiers à avoir participé à sa restauration et à sa valorisation pour en faire ce lieu majeur du patrimoine sarthois. Aux Editions Libra Diffusio, il a notamment publié "Les chemins d’errances" (2007), "Le Nobel et le Moine – Dialogues de notre temps" (2009), avec le Professeur Luc Montagnier, qui a rencontré́ un vif succès et "Solesmes 1010-2010". La Paix bénédictine", beau livre sur le millénaire de l’Abbaye de Solesmes ou encore "Gianluca ou la liberté́ de penser" (2013).

Simon Lagoarde est photographe par passion depuis plus de 10 ans. Il a notamment signé les visuels de l’exposition "72 Produits Made In Sarthe" mettant en valeur les produits fabriqués dans le département. Son sens de l’esthétique et son regard décalé font de lui un photographe polyvalent. Il a également réalisé les photographies de "La Sarthe, terre d’étoilés" aux Éditions Libra Diffusio (2016).
 

Britannique et canadienne, Margaret Wilson Fuller, a étudié à l’Université d’Edimbourg ainsi qu’à l’Université de Colombie Britannique au Canada. Spécialiste de la traduction du français vers l’anglais, elle a participé à la traduction de nombreux ouvrages - "Jours d'été" (Summer Days),  "Dans le pli des collines" (In the Fold of the Hills) ou encore "Sur la Route 66, Carnets de voyage" (Down Route 66, a Travel Diary). En 1999, sa traduction de "Sauvage Sauvageon" (Savage Rose) a permis de révéler aux anglophones l’auteur canadien-français, Marguerite Primeau.