Les Vallées de la Braye et de l’Anille, territoires d’industrie !

La Communauté de communes des Vallées de la Braye et de l’Anille a été intégrée dans la démarche « Territoires d’industrie » destinée à redynamiser ce territoire. Un protocole, impliquant le Conseil départemental, a été signé à Bessé-sur-Braye.
Les Vallées de la Braye et de l’Anille, territoires d’industrie !

C’est une première réponse à la mobilisation des élus locaux, et notamment du Conseil départemental de la Sarthe, lors de la liquidation judiciaire d’Arjowiggins, en 2019. La Communauté de communes des Vallées de la Braye et de l’Anille (CCVBA) a été intégrée au dispositif « Territoires d’industrie » créé par l’État « dans une stratégie de reconquête industrielle et de développement des territoires ».

« Territoires d’industrie » a pour ambition d’améliorer l’attractivité de ce territoire et de faciliter le recrutement des industriels locaux, installés essentiellement à Saint-Calais, Bessé-sur-Braye et Vibraye, autour de 4 mots clés : « attirer, recruter, innover, simplifier ».

Le protocole d’accord a été signé, ce jeudi 10 décembre à Bessé-sur-Braye, par Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental, Christelle Morançais, Présidente du Conseil régional, Patrick Dallennes, Préfet, Jacques Lacoche, maire de Bessé-sur-Braye et vice-président de la CCVBA, Olivier Variot, directeur régional de la Banque des territoires, et Olivier Decaux (Niedax, Saint-Calais), représentant les entreprises du secteur ; en présence de Françoise Lelong, conseillère départementale du canton, Michel Leroy, président de la CCVBA, et Pierre Petit, président de Paper Mill Industries et repreneur du site Arjowiggins.

Pour assurer le pilotage efficace du projet « Territoires d’industrie », outre un chef de projet et un comité de projet, où le Département sera représenté, Jacques Lacoche et Olivier Decaux forment un binôme élu/entrepreneur chargé de représenter le territoire et d’animer le projet de territoire.

Le Conseil départemental, par ses différentes politiques publiques, joue un rôle important dans cette démarche. « Avec le déploiement d’une OPAH (Opération Programmée d'Amélioration de l'Habitat), avec le collège de Bessé-sur-Braye – le plus petit de Sarthe, le projet de voies vertes entre Montval-sur-Loir et Bessé-sur-Braye, le plan de relance départemental et, bien sûr, le raccordement du territoire au Très Haut Débit, le Département contribue à donner confiance dans les territoires », a listé Dominique Le Mèner.

UN TERRITOIRE AUX ATOUTS NOMBREUX

Ce document met notamment en avant les atouts de ce territoire : une proximité géographique avec Paris (l’A11 est à 10 minutes de Vibraye et la gare TGV de Vendôme à 30 km de Saint-Calais) ; un cadre de vie préservé (forêt de Vibraye, voie verte en projet, etc.) ; des sites culturels et patrimoniaux (château de Courtanvaux, Saint-Calais Petite Cité de caractère, Muséotrain de Semur-en-Vallon, Musée de la musique mécanique de Dollon) ; un tissu associatif dynamique et un fort taux d’équipements structurants ; un raccordement au THD d’ici fin 2022 ; un artisanat stable et une agriculture performante ; une fiscalité avantageuse (Zone de Revitalisation Rurale) et un prix de l’immobilier attractif.

La dynamique économique a été engagée avec la présence d’une chargée de mission, dont une partie du salaire a été prise en charge par le Conseil départemental. Et, bien sûr, la Communauté de communes des Vallées de la Braye et de l’Anille est éligible au fonds territorial de soutien créé par le Département dans le cadre de son plan de relance.

LES AMBITIONS DU PROTOCOLE « TERRITOIRES D’INDUSTRIE »

Encourager le développement des activités économiques et la mise en réseau

•    Créer un tiers-lieu numérique principalement dédié à l’entrepreneuriat à Saint-Calais et des antennes à Vibraye et Bessé-sur-Braye ;

•    Poursuivre l’investissement dans le service de développement économique ;

•    Développer le réseau du club d’entreprise ;

•    Développer des synergies entre industries, développer l’économie circulaire en lien avec les secteurs agricoles et forestiers ;

•    Accompagner les stratégies de diversification pour les entreprises dépendantes d'Arjowiggins ;

Faciliter le recrutement pour les industriels locaux

•    Engager une réflexion sur la création d’une école de production ou plus largement la structuration d’une offre de formation sur le territoire ;

•    Structurer une démarche d’accueil des nouveaux salariés ;

•    Étudier la création d’une offre de logement temporaire ;

•    Travailler à renforcer l’image des métiers de l’industrie ;

Améliorer l’image du territoire et promouvoir ses atouts en interne et en externe

•    Renforcer le marketing territorial :

o    Travailler à l’élaboration d’un discours positif au niveau des habitants et des salariés du territoire

o    Communiquer sur les atouts du territoire en externe

•    Réhabiliter les friches industrielles et commerciales ;

•    Développer le tourisme de découverte économique et le tourisme culturel.

LES ACTIONS DÉJÀ ENGAGÉES

Développement des activités économiques et mise en réseau

•    Désenclavement numérique : le Contrat Innovant Territoire d’initiative départementale permet à l’ensemble du territoire d’être raccordé à la fibre optique fin 2022.

•    Amélioration de l’offre de logements : Mise en place d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) avec pour objectif la remise sur le marché des logements vacants et palier à la précarité énergétique des logements.

•    Développement économique :

o    Création d’un service de développement économique permettant l’accompagnement des projets des entreprises locales et des porteurs de projet. La chargée de mission économique conseille et accompagne les chefs d’entreprises pour la constitution de dossiers, demande de conseils, d’informations et d’aides financières dans divers domaines (création d’entreprise, création d’emploi, investissement, matériel de production…).

o    Financement par l’Etat, le Conseil régional et le Conseil départemental d’un poste de chargé de projets en charge de l’animation et la coordination du programme Territoires d’Industrie.

o    Création et accompagnement du Club d’entreprises du plateau calaisien.

•    Modernisation des industries :

o    La Région des Pays de la Loire a lancé début juin 2017 un appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Industrie du Futur » pour permettre à un nombre important de PME / PMI de s’engager dans une démarche concrète de modernisation de leur outil de production.

o    La Région met à disposition, via Solution & Co, un réseau de proximité de développeurs économiques chargés de promouvoir les dispositifs régionaux auprès des entreprises et d’accompagner ces dernières au plus près de leurs besoins.

Recrutement pour les industriels locaux

•    Création de groupes de travail Emploi / Formation / Orientation Professionnelle.

•    Mise en place d’une démarche pilote d’aide au recrutement (prioritairement pour les bénéficiaires du RSA) par le Département sur le territoire de la communauté de communes.

Image du territoire et promotion des atouts

•    Marketing territorial : organisation d’évènements promotionnels du territoire à destination des acteurs économiques (Semaine de l’Industrie, Semaine de l’économie locale, visites d’entreprises).
 

Les Vallées de la Braye et de l’Anille, territoires d’industrie !
Les Vallées de la Braye et de l’Anille, territoires d’industrie !
Les Vallées de la Braye et de l’Anille, territoires d’industrie !