Les conseils de Nathalie Mauclair pour rester en forme

La championne sarthoise d’ultra-trail propose un entraînement accessible à tous afin de garder la ligne et le moral pendant le confinement ou, pour les plus sportifs, de mieux vivre l’impossibilité de sortir longtemps.
Nathalie Mauclair (c) DR

Avant de se retrouver enfermée chez elle à cause du Covid-19, l’ultra-traileuse sarthoise Nathalie Mauclair ne faisait ces exercices qu’une fois par semaine, en complément de la course à pied. Désormais en confinement, ces séances d’abdominaux et de gainage sont plus régulières. 

« Tous les matins, je fais du yoga. Ce réveil musculaire, comme on a plus de temps pour nous avec le confinement, on devrait le faire tous les matins », conseille Nathalie Mauclair. « L’idéal serait de garder une ou deux séances par semaine quand les gens pourront reprendre leur vie normale. Ce serait un cercle vertueux ! »

La double championne du monde propose de démarrer par une petite série d’abdominaux, dorsaux et gainage (face, ventre et latéral), pendant 15 à 30 minutes, 2 fois par semaine. « C’est inutile que cela dure plus longtemps, c’est difficile de garder la motivation 30 minutes en position statique ! Ces exercices sont très importants aux sportifs pour éviter les blessures au psoas et moyen fessier car les abdominaux, c’est la jonction entre le haut et le bas du corps. »
 

Être tonique et varier les exercices

Autre conseil, « le faire à deux ou devant un miroir, voire se filmer, pour se corriger car si la position est mauvaise, on peut se faire mal ». De même, « ne pas hésiter à faire le gainage sur les genoux au début et ne pas forcément allonger les durées. Ça ne sert à rien de faire 1, 2 ou 3 minutes. Il vaut mieux être tonique et varier les exercices ! Cela doit rester un jeu ! »

Des vidéos proposant des exercices sont nombreuses sur internet. « Je m’inspire de ce que je trouve sans suivre une chaîne en particulier. » Place ensuite au renforcement musculaire ! « Pour le bas du corps, on peut faire des squats (flexions sur jambes), des pompes, des fentes, la chaise contre le mur, des haltères si on en a, de la corde à sauter, etc. Et ne pas hésiter à faire cela dehors, sur son balcon ou sa terrasse, quand il fait beau et qu’on a la chance d’avoir un extérieur ! »

Saison tronquée pour la championne