La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !

En 1923, l’entreprise Chenard et Walcker remportait les 24 Heures du Mans avec le Torpédo Sport 3 litres type U3. Le Département est propriétaire du modèle identique à la voiture victorieuse de ces premières 24 Heures du Mans. Cette voiture d’exception est de retour sur le Circuit et au Musée des 24 Heures cette année, grâce à une rare opération de restauration s’élevant à 68 600€ de travaux, financée en partie par des dons de particuliers.
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !

Le mercredi 20 juin dernier, après examen minutieux de la voiture et essai roulant, la fin des travaux a été validée, et la voiture transportée depuis Strasbourg nous est livrée aujourd’hui, trois années après le lancement du projet et après bientôt 2 ans de travaux.

En présence de Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental de la Sarthe, et Pierre Fillon, président de l'ACO, la Chenard & Walcker a fait son grand retour sur le Circuit et au Musée des 24 Heures.

Préserver et restaurer le patrimoine industriel, par le biais de moyens innovants

La marque d’automobiles Chenard & Walcker, implantée à Gennevilliers, construisait dans les années 1920/1930 des voitures solides et rapides pour l’époque. Le Torpédo Sport 3 litres type U3, équipé d’un moteur à 4 cylindres est d’ailleurs qualifiée première au « Grand Prix d’Endurance de 24 Heures » qui a eu lieu en Sarthe les 26 et 27 mai 1923. 
Cette voiture d’exception plutôt couteuse, produisant 100 chevaux et capable de dépasser les 150 km/h fut toutefois assez peu diffusée. Le véhicule est très rare. Seules 7 voitures ont été identifiées à ce jour : 3 en Australie, 1 en Angleterre, 1 en Belgique, 1 aux Pays Bas et 1 en France au Musée des 24 Heures-Circuit de la Sarthe.

Le Département de la Sarthe l'acquiert aux enchères le 19 février 1994. Mise en marche et utilisée régulièrement par le Musée des 24 Heures et le Département entre 1994 et 2007, le véhicule a fini par donner des signes de faiblesse. La collectivité a ensuite entrepris une restauration mécanique et esthétique complète, afin de lui redonner une seconde jeunesse et de rapprocher cet exemplaire du modèle victorieux. 

Une opération de « crowdfunding » 

Après une 1ère opération de restauration sur menée en 2014, sur un véhicule de 1901 Audibert & Lavirotte, le Musée des 24 Heures-Circuit de la Sarthe a lancé en juin 2015, sur la plate-forme Ulule, sa première campagne de financement participatif pour la restauration de la Chenard & Walcker de 1923, modèle identique à la voiture victorieuse des premières 24 Heures du Mans. Le but de cette restauration : rendre le véhicule de nouveau roulant pour témoigner, dans et hors les murs du Musée, de l’histoire de l’automobile en Sarthe et de sa légendaire course d’endurance de 24 Heures.

133 donateurs privés pour participer au financement de la restauration

Cette démarche, menée par le Département en concertation avec le Centre Culturel de la Sarthe, à l’époque en charge de l’animation du Musée des 24 Heures, constituait une première française ! À ce jour, à notre connaissance, aucun musée n’a mené de démarche similaire.

Pour en savoir + sur le financement de la restauration

Une future plateforme de financements participatifs pour des projets Sarthois

Cette opération a fait naître au sein de la collectivité deux idées : une stratégie de mécénat portée par le Conseil départemental de la Sarthe et la création d’une plateforme départementale de collecte. Il s’agit ici de tenir compte de la baisse des fonds publics tout en s’appuyant sur un secteur du mécénat en forte croissance (+25% par an) soutenu par des dispositifs fiscaux incitatifs. C’est une opportunité à saisir pour financer des projets innovants et porter une image dynamique du Département
 

Une restauration minutieuse, dans le respect des traditions de l’époque

Après un diagnostic général qui a permis de poser les choix de restauration, deux entreprises spécialisées du domaine ont été sélectionnées après appel d’offre pour conduire les travaux. Pour les travaux de carrosserie, c’est une entreprise spécialisée basée à Strasbourg, HH services, entreprise du patrimoine vivant, qui a revu la carrosserie et le châssis qui avait été mal adaptée sur le châssis afin d’éliminer ses défauts, tout en se rapprochant au mieux de l’aspect de la voiture de 1923, dans le respect des usages de l’époque. La carrosserie a été repeinte dans un bleu de France conforme à l’époque et la sellerie au cuir sec et déchiré a été regarnie avec le respect du grain utilisé dans les années vingt. Le pare-brise a été refabriqué et positionné comme sur la voiture de la course, de même que la roue de secours qui a migré de l’arrière au côté droit. H. H. Services a reçu début 2018 la distinction de « Maître d’art » délivrée par le Ministère de la Culture.

Pour la mécanique, c’est une entreprise spécialisée en moteurs et en mécanique, « tous les moteurs » basée à Champigny sur Marne qui a entrepris un démontage et un diagnostic en règle. Entreprise elle aussi labellisée « Patrimoine vivant ». L’un des 4 pistons du moteur était cassé, tout a été démonté, nettoyé, et ce qui était usé, cassé ou fatigué re-fabriqué et remplacé : pistons, segments, soupapes avec les ressorts, sièges et guides. Les joints retaillés à la demande, les freins révisés, les roulements de la boite de vitesses changés, et le tout remonté, réglé et essayé.

 

Liste des travaux majeurs

  • Le moteur : dépose, nettoyage et révision complète des pièces, -l’embrayage, la boite et la transmission : révision complète des pièces, -la sellerie : traitement et entretien de la sellerie d’origine, réfection des parties abimées -les suspensions : démontage et révision des pièces.
  • La direction : démontage, nettoyage, contrôle des pivots, rotules et autres assemblages, -les freins : démontage, contrôle et révision des pièces.
  • L’équipement électrique : révision et réfection du faisceau
  • La restauration a également permis de mobiliser par l’intermédiaire d’HH services deux partenariats d’entreprises : celui de la sellerie André et de Glasurit Classic car color / BASF France qui ont mis gracieusement à disposition cuir, tissu, manchon de maintien de la manivelle et l’intégralité de la peinture (grise pour le châssis et bleue pour la carrosserie)

 

La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !
La Chenard et Walcker 1923 est de retour en Sarthe !