Journée Test, c'est parti pour les 24 Heures du Mans 2019

C'est un plateau record dans l'histoire des 24 Heures du Mans : 62 voitures ont fait leurs premiers tours de piste lors de cette journée Test qui donne le départ de deux semaines sous le signe de la mythique course d'endurance.
Journée Test, c'est parti pour les 24 Heures du Mans 2019

La course des 24 Heures du Mans étonne chaque année pour ses deux particularités. D'abord pour sa durée qui en fait la course d'endurance la plus exigeante mais aussi la plus spectaculaire et la plus haletante. 86 400 secondes qui mettent à l'épreuve les corps et les machines. Tous les pilotes le savent, tant que la ligne d'arrivée n'est pas franchie, rien n'est joué. Par sa configuration ensuite avec les 13,629 km du circuit qui s'étendent au delà du circuit Bugatti jusque sur les routes départementales. Ce sont ces quelques kilomètres de routes publiques qui en font un circuit d'exception mondialement connu. 

Dès 3 heures du matin, une trentaine d'agents des routes du Conseil départemental ont installé les glissières de sécurité, fermé les routes annexes et chemins privés, et changé la signalétique et le marquage au sol pour pouvoir ouvrir, dès 7h00, la piste à l'ACO pour un dernier contrôle avant la journée Test.

Ce travail, unique en France, a été effectué une nouvelle fois le soir à 18h00 mais pour réouvrir les routes à la circulation.

Une opération qui sera renouvellée pour les essais le mercredi 12 juin au matin.

 

Superfinale du WEC

Cette année, l'édition des 24 Heures du Mans est un peu particulière. En effet, la course qui se déroulera les 15 et 16 juin prochains viendra clôturer la saison du Super WEC débutée en avril 2018. Une saison qui s'est donc déroulée sur 14 mois avec deux éditions des 6 Heures de SPA et 2 éditions des 24 Heures du Mans. Une année exceptionnelle qui sera unique, puisque dès l'année prochaine, ce sont les 24 Heures du Mans qui termiront les saisons du WEC par la course la plus exigeante.

 

Super WEC, Super plateau

Qui dit fin exceptionnelle, dit plateau exceptionnel. Cette année, pas moins de 62 équipes répondront présentes pour cette 87ème édition. Le plateau se compose de :

  • 8 LMP1
  • 20 LMP2
  • 17 LMGTE Pro
  • 17 LMGTE Am

À noter, le retour de BMW aux cotés d'Aston Martin, de Ferrari, de Ford et de Porsche en LMGTE Pro qui promet une bataille féroce. Le retour de Fernando Alonso sur sa Toyota #8 TS050 Hybrid qui tentera le doublé après sa victoire en 2018 (deux victoires dans le super WEC marqueraient l'histoire de la course). Mais aussi la nouvelle participation du pilote sarthois Vincent Capillaire qui s'était classé 2ème en LMP2 en 2018 sur la GRAFF So24 (partenaire du Département de la Sarthe).

Calendrier des 24 Heures du Mans 2019

 

La journée test en images

BMW : l'art et la victoire