Dernière session de l’année pour le Conseil départemental

Vendredi 14 décembre, la dernière session plénière du Conseil départemental de l’année a permis de présenter plusieurs bilans et points d’étapes des politiques départementales et de faire des annonces pour 2019 pour la solidarité, le numérique ou encore la biodiversité.
Dernière session de l’année pour le Conseil départemental

La dernière assemblée plénière de l’année, vendredi 14 décembre, a débuté par un moment de recueillement à la mémoire des victimes de l’attentat de Strasbourg.

Lors du discours d’ouverture, le Président du Conseil départemental, Dominique Le Mèner est revenu sur les nombreuses manifestations de novembre et de décembre. « Depuis des années, nous avons tenu le rôle de « lanceurs d’alerte » […] en avertissant à de nombreuses reprises les représentants politiques d’alors sur les conséquences dramatiques de la loi NOTRe pour nos collectivités. Nous avons alerté les gouvernements successifs sur le délitement du lien social dans nos territoires ».

« Lorsque le gouvernement récuse les principes fondamentaux de la démocratie représentative – au parlement comme dans les territoires – en refusant d’écouter les messages délivrés par les corps intermédiaires, il fragilise les équilibres institutionnels et met en péril le contrat social. Il n’est alors pas étonnant que, dans ces conditions, les citoyens veuillent reprendre directement la parole. »

LE DÉPLOIEMENT DU TRÈS HAUT DÉBIT S’ACCÉLÈRE

« Faute d’être écoutés par l’État, nous avons pris le parti d’agir en faveur de tous les Sarthois, sans attendre de concours extérieurs. Je pense au déploiement du Très Haut Débit sur l’ensemble du territoire départemental. » Le déploiement du Très Haut Débit va entrer dans une nouvelle phase. Dans les prochains jours, Dominique Le Mèner signera la nouvelle Délégation de Service Public (DSP) qui permettra de voir chaque foyer sarthois raccordé à la fibre optique. « C’est un sujet éminemment important. Grâce à cette DSP, ce sont 100 000 prises supplémentaires qui pourront être construites, nous permettant de réaliser en 2022 ce que nous avions prévu à l’horizon 2030. »

Afin de « résorber la fracture territoriale par tous les moyens », le Conseil départemental poursuit son action en matière de démographie médicale avec la mise en place de la 1ère phase de déploiement de la télémédecine sur le territoire du pôle métropolitain Le Mans–Sarthe et de la création d’un centre d’enseignement hospitalo-dentaire au CHM à l’horizon 2020 – 2021.

En matière de démographie médicale, les prévisions pour 2019-2025 font état de 64 projets d’installation en médecine générale, 37 en odontologie (dentistes) et 9 en masso-kinésithérapie.
 

SOLIDARITÉ : 82 % DE RÉALISATION À UN AN DU TERME

Élaboré dans le cadre d’une démarche innovante avec les acteurs de la solidarité, un point d’étape sur le schéma départemental unique d’organisation sociale et médico-sociale 2015-2019 a été présenté par Marie-Thérèse Leroux, présidente de la commission Solidarité, Autonomie, Démographie médicale. « Ce schéma a pour objet de développer le partenariat institutionnel et l’accompagnement des personnes, mais aussi de promouvoir l’autonomie et le bien-être, en lien avec les territoires de vie », a précisé le Président Le Mèner.

Cette dernière session plénière de l’année est l’occasion d’annoncer plusieurs projets importants pour 2019. Ainsi, l’année à venir sera celle de la mise à jour du protocole départemental de coordination pour la protection de l’enfance, de la création de 100 places supplémentaires en EHPAD (Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), l’ouverture d’un dispositif d’accueil d’urgence pour des mineurs âgés d’au moins 13 ans et la création d’un projet d’accueil de 30 places pour les mineurs isolés étrangers au Mans.

RENDRE DES SERVICES AUX COLLECTIVITÉS

Chef de file de la solidarité territoriale et de l’aménagement numérique du territoire, le Département poursuit son engagement auprès des collectivités de la Sarthe en leur proposant la mise en place d’un web SIG (Système d’information géographique) mutualisé afin d’accéder, à un coût mesuré, aux nouvelles solutions technologiques de traitement de l’information géographique.

« Si rien ne remplace le terrain, les outils numériques peuvent rendre des services particulièrement appréciables aux collectivités sarthoises, notamment dans le traitement de données géographiques, économiques et sociales », a souligné Dominique Le Mèner.
 

UNE IDENTITÉ DÉPARTEMENTALE RENFORCÉE

« Alors que nos concitoyens nous réclament toujours plus de proximité, il convient de ne pas oublier que celle-ci se nourrit non seulement de l’attachement au territoire, mais aussi d’une meilleure identification des acteurs publics locaux. C’est en ce sens que je souhaite voir renforcée l’identité départementale et les liens existant entre le Département et les acteurs de ses politiques publiques. »

Véronique Rivron, présidente de la commission Attractivité du département, a présenté à l’assemblée le changement de nom de 3 structures particulièrement impliquées auprès des Sarthois ou dans l’attractivité de notre territoire. Sarthe Développement devient ainsi Sarthe Tourisme, le Centre culturel de la Sarthe, Sarthe Culture et la Bibliothèque départementale de la Sarthe, Sarthe Lecture.
 

SAUVER LE BOCAGE SARTHOIS

« Je suis de ceux qui pensent que l’écologie n’est pas incompatible avec l’économie. Que ces préoccupations constituent au contraire l’un des fondements de la société de demain », a rappelé Dominique Le Mèner. « Nous poursuivrons notre effort en 2019 par la mise en place d’un plan départemental en faveur de la biodiversité, en lien avec les partenaires du Département et l’aide au renouvellement du bocage sarthois. Celui-ci bénéficiera d’une aide annuelle de 50 000 €, soit le doublement de l’enveloppe bocage actuelle. »

Composé de haies, de mares et de prairies, le bocage sarthois est un des milieux les plus riches en termes de biodiversité, assez représentatif du Grand Ouest. Cette enveloppe de 50 000 € pourra soutenir les projets intégrés dans une commune possédant un espace naturel sensible, une zone Natura 2000, un noyau de biodiversité ou un corridor biologique du Schéma régional de cohérence écologique (SRCE).

Cette aide au renouvellement du bocage fait partie du plan départemental pour la biodiversité qui a été présenté par François Boussard, président de la commission Aménagement des territoires, Agriculture et Développement durable. 
 

Dernière session de l’année pour le Conseil départemental
Dernière session de l’année pour le Conseil départemental
Dernière session de l’année pour le Conseil départemental