Concours de la Résistance et de la Déportation : 331 candidats

« S’engager pour libérer la France » était le sujet de l’édition 2018 du Concours national de la Résistance et de la Déportation. Les collégiens et lycéens sarthois ont reçu leur récompense, jeudi 17 mai au Mans.
2ème prix collège à Marion Hédin (Petit-Versailles)

C’est par un hommage à Ronan Gosnet, décédé lors de l’attentat du 12 mai à Paris, et ancien lauréat lorsqu’il était collégien à Connerré, qu’a débuté la remise des prix de l’édition 2018 du Concours national de la Résistance et de la Déportation, au Mans.

« La France, ce n’est pas une idée. C’est vous, c’est nous », a rappelé en préambule Frédéric Beauchef, vice-président du Conseil départemental. « La pire des prisons serait l’oubli de ceux qui ont écrit un page glorieuse de l’histoire de votre pays. »

« Le Concours national de la Résistance et de la Déportation, c’est un événement majeur dans la transmission de la mémoire. Cela rappelle que s’engager pour libérer la France, c’était risquer sa vie », a souligné de son côté Claude Jean, adjoint au maire du Mans.

331 collégiens et lycéens sarthois ont participé à cette édition 2018. Deux collèges faisaient partie des nouveaux engagés : Ronceray et Vauguyon (Le Mans). Ce dernier établissement a d’ailleurs reçu de nombreuses récompenses, à l’image du 1er prix niveau collège catégorie « Rédaction d’un devoir individuel en classe », remis à Mathilde Pincon, élève de 3ème.

LA REMISE DES PRIX EN IMAGES

Concours de la Résistance et de la Déportation, remise des prix
Concours de la Résistance et de la Déportation, remise des prix
1er prix collège remis à Mathilde Pincon (Vauguyon)