Classes presse 2019 : c’est parti !

L’opération « Classe presse » est de retour pour une seizième édition. Cette année encore, les journalistes du Maine Libre et d’Ouest-France vont aller à la rencontre des collégiens du département pour leur présenter leur métier et le fonctionnement d’un journal.
Les classes presse 2019, c'est parti !

Familiariser les collégiens des établissements publics et privés du département, c’est le principe des classes presse. Cette opération née en 2003 et soutenue financièrement par le Conseil départemental vise à familiariser les jeunes Sarthois avec la lecture des quotidiens locaux et régionaux.

Mercredi 12 décembre, dans les locaux du Maine Libre, Régis Vallienne, président de la commission Réussite éducative et citoyenneté, a signé la convention de cette 16ème édition avec Frédéric Barillé, rédacteur en chef du Maine Libre, Éric de Grandmaison, directeur départemental d’Ouest-France, et des représentants du Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information (CLEMI), la Direction des Services départementaux de l’Éducation nationale et de la Fédération départementale des MFR de la Sarthe.

« Le Département a choisi de maintenir sa subvention à même hauteur qu’en 2018 malgré les contraintes budgétaires qui pèsent sur le budget de la collectivité », a souligné Régis Vallienne. Cette année, 16 classes volontaires issues de 9 collèges publics et privés ainsi que 4 Maisons familiales rurales ont candidaté à ce dispositif.
 

UNE ÉDITION SUR LE THÈME DU COLLÈGE DE DEMAIN

Ces classes seront abonnées à ces deux journaux pendant le temps de l’opération et seront parrainées par un journaliste dont la mission sera d’expliquer le métier, le fonctionnement des médias ainsi que d’aider les élèves à rédiger des articles sur le thème choisi pour 2019 : « Le collège de demain commence aujourd’hui ».

Les meilleurs articles seront publiés dans un supplément spécial diffusé par les deux quotidiens le 21 mai 2019. Les articles primés dans le cadre du challenge de l’écriture seront récompensés au printemps.

« Certains projets portés par le Conseil départemental collent bien à ce thème », a remarqué Régis Vallienne. « À l’image de la plateforme de stages 3ème, des 70% de circuits courts dans les restaurants scolaires, du défi écomarmiton, des cadets de la sécurité civile, et, bien sûr, de la construction de 8 nouveaux collèges certifiés Haute qualité environnementale ! »