Cet été, on pourra rouler à 90km/h sur les principales routes de la Sarthe

Les principaux axes routiers repasseront à 90km/h à partir du 3 juillet. Une décision prise par Dominique Le Mèner, à la suite de la Commission Départementale de la Sécurité Routière. Si l’implantation des panneaux sur les routes concernées va s’échelonner jusqu’à mi-août, l’ensemble du réseau 1A+ (anciennes routes nationales) sera repassé à 90 km/h avant la fin juillet.

Plus de 600 km de routes concernés au total

Le retour à 90 km/h sur les routes départementales n’est pas généralisé sur l’ensemble du réseau ; le Président du Département, soucieux de la sécurité routière, a ciblé le réseau concerné. En effet, le réseau secondaire, plus sinueux, avec des largeurs de chaussée plus faibles, restera à 80 km/h. Aussi la mesure porte sur les réseaux 1A+ et 1A : il s’agit des axes majeurs de déplacements en Sarthe, supportant les plus forts trafics (hors autoroutes et hors agglomérations).

En premier lieu concerné, le réseau 1A+ est constitué de 406 km de routes dont 341 km de routes bidirectionnelles dépourvues de séparateur central. Il comprend les anciennes routes nationales et participe aux échanges interrégionaux et assure le grand contournement de l’agglomération mancelle. La vitesse sera également relevée de 80 à 90 km/h sur le réseau 1A. Complétant le réseau 1A+, il est constitué de 524 km de routes bidirectionnelles dépourvues de séparateur central, avec des caractéristiques qui se rapprochent de celles du réseau 1A+ et qui a pour objectif d’assurer les liaisons économiques et administratives avec les départements voisins, entre les agglomérations éloignées de l’agglomération mancelle.

Quelques sections de routes resteront, dans un premier temps, limitées à 80 km/h. C’est le cas notamment de la RD 357 Est entre le giratoire dit d’Auvours à Yvré-l’Evêque et le giratoire dit de la Chasselouvière à Saint-Calais, pendant la durée des travaux d’aménagement de créneaux de dépassement, inscrits au schéma routier, pour améliorer la fluidité de la circulation. La vitesse va donc rester limitée provisoirement à 80 km/h sur la RD 357 entre Auvours et le giratoire au début de la déviation de Saint-Calais, le temps des travaux. En revanche, il est prévu de passer de 80 à 90 km/h sur la déviation et jusqu’à la limite avec le Loir-et-Cher (section en bleu/violet ci-dessous). Concernant les limitations futures, après réalisation des créneaux, la vitesse pourra alors être remontée à 90 km/h sur l’axe et même à 110 km/h sur la section 2x2 voies. Le chantier prévu par le Département pour la création de créneaux de dépassement, sur cette ancienne route nationale qui n’avait jamais connu d’aménagements, comprendra de nombreux travaux, c’est pourquoi il convient de limiter provisoirement la vitesse sur cet axe. Après la réalisation de l’ensemble de ces aménagements, la vitesse pourra être ramené à 90 km/h.

De même, aux limites départementales, le retour à 90 km/h s’arrête à la dernière agglomération rencontrée lorsqu’un Département limitrophe a choisi ne pas relever la vitesse limitée ou lorsqu’il ne s’est pas prononcé.

Par ailleurs, le Président du Département continuera à prendre des arrêtés de limitation de vitesse à 70 km/h dans les sections de routes départementales qui le nécessitent, y compris sur les réseaux principaux.
 

Le Gouvernement a limité la vitesse à 80 km/h à partir du 1er juillet 2018 sur les routes bidirectionnelles hors agglomération, à l’exception des sections de routes bidirectionnelles à deux voies dans le même sens de circulation, où la vitesse est restée limitée à 90 km/h (46 sections de routes départementales concernées en Sarthe).

Face à l’impopularité de cette mesure, rejetée par 9 Français sur 10, le législateur à travers la Loi d’Orientation des Mobilités dite « LOM » du 24 décembre 2019 l’a amendée en permettant aux Présidents de Conseils départementaux de relever la vitesse maximale autorisée de 80 à 90 km/h sur les routes départementales hors agglomération. Cette décision prend la forme d’un arrêté après avis de la Commission Départementale de la Sécurité Routière.

Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental, à la suite de la promulgation de la LOM et après consultation de la Commission permanente, avait alors pris la décision de revenir aux 90 km/h sur les routes départementales sarthoises classées dans les réseaux principaux 1A+ et 1A (hors agglomérations, hors zones limitées à 70 km/h ou moins et hors sections avec deux voies dans le même sens déjà limitées à 90 km/h). L’objectif recherché est la réduction du temps de parcours entre les principales villes éloignées de l’agglomération mancelle et Le Mans, centrale en termes d’aménagement du territoire, afin de ne pas pénaliser les territoires ruraux. Dans un contexte économique dégradé avec la crise sanitaire actuelle, il convient de ne pas éloigner les habitants des bassins d’emplois.

Le Département a transmis le 17 mars 2020 au préfet son dossier en faveur du relèvement de la vitesse. La Commission Départementale de la Sécurité Routière, présidée par Patrick Dallennes, Préfet de la Sarthe, s’est réunie le 2 juillet, en présence de Dominique Le Mèner. Le Président du Département a d’ores et déjà signé les arrêtés permanents qui relèvent la vitesse sur certains axes à partir du 3 juillet.

Le Département oeuvre au quotidien pour la sécurité routière à travers ses projets routiers tels que la déviation de Saint-Calais, la suppression du passage à niveau de Rouessé-Vassé, les giratoires de La Hutte, de Pontvallain, de Trangé. Sur la période de 2015-2019, le Département a investi, pour l’entretien, la modernisation et la sécurité des routes départementales, 146 millions d’euros dont 43 millions d’euros pour des opérations structurantes et de sécurité.

Il convient de préciser que 9 accidents mortels sur 10 sont causés par une infraction au Code de la route. C’est avant tout une conduite responsable qui permet d’éviter les drames. Quelle que soit la limitation de vitesse applicable sur l’axe qu’ils empruntent, les usagers sont invités à appliquer les consignes habituelles de sécurité : adapter la vitesse aux circonstances et conditions de circulation (pluie, autres précipitations, visibilité inférieure à 50 mètres), adopter une conduite appropriée à l’état de la chaussée, respecter le code de la route et notamment les distances de sécurité, rester vigilant et attentif aux autres usagers (en particulier éviter l’alcool, les stupéfiants et les médicaments, ne pas utiliser le téléphone portable), redoubler de vigilance la nuit, rester courtois au volant, rouler en règle et bien entretenir son véhicule.