Ces exploitants agricoles sont devenus producteurs d’énergie

À Mézières-sur-Ponthouin, 3 exploitants agricoles produisent de l’énergie à partir des effluents d’élevage grâce au principe de méthanisation. Une activité soutenue par le Conseil départemental.
Visite de l'unité de méthanisation de Mézières-sur-Ponthouin

« Cela fait depuis 2016 qu’on n’a pas acheté de gaz ! » Sur son exploitation agricole de la Fosse, à Mézières-sur-Ponthouin, Érick Malassigné produit 250 KWh de biogaz par jour à partir des effluents d’élevage (lisier, fumier et ensilage) de 3 exploitations grâce à une unité de méthanisation.

Lancé en 2014 par cet éleveur porcin avec ses collègues de l’EARL Hertereau et la GAEC de la Trébière, à Congé-sur-Orne, ce projet d’unité de méthanisation a vu le jour en 2016. « Une unité de méthanisation, ce sont plusieurs cuves où travaillent des bactéries. C’est le même principe que l’estomac de la vache », explique Thomas Béchu, responsable du bureau d’études AgriKomp (Blois) qui a construit le méthaniseur. « La base du processus, ce sont les rations de lisier, de fumier, d’ensilage. Le nombre de cuves est pensé en conséquence. La température y est de 46°C, soit 8°C de plus que dans l’estomac d’une vache, afin que les bactéries travaillent plus vite. »

UN SOUTIEN DU DÉPARTEMENT

Le biogaz qui en est extrait est vendu à EDF. Quant à la chaleur produite, « elle sert à chauffer le poulailler, à sécher le maïs », détaille Érick Malassigné. « L’énergie produite ici pourrait chauffer 20 ou 25 maisons ! »

Mardi 21 mai, les exploitants ont reçu la visite de Daniel Chevalier, vice-président du Conseil départemental, Monique Nicolas-Liberge, conseillère départementale du canton et vice-présidente de la commission Aménagement des territoires, agriculture et développement durable, et Isabelle Cozic-Guillaume, conseillère départementale. Le Département a en effet aidé à la création de cette unité de méthanisation à hauteur de 12 000 €, et l'ADEME à hauteur de 210 000 €, pour un budget total de 1,98 M€.

Cette subvention a été attribuée dans le cadre de l’aide du Conseil départemental à la valorisation de la biomasse issue des exploitations. Grâce au « digestat » qu’elle rejette, et qui fait office d’engrais, la méthanisation aide à la diminution des fertilisants. Cette méthode permet une meilleure prise en compte de l’environnement par la production d’énergies renouvelables, la valorisation des ressources naturelles produites sur l’exploitation et favorise les économies d’énergie.

VISITE DE L'unité de méthanisation de Mézières-sur-Ponthouin

Visite de l'unité de méthanisation de Mézières-sur-Ponthouin
Visite de l'unité de méthanisation de Mézières-sur-Ponthouin
Visite de l'unité de méthanisation de Mézières-sur-Ponthouin
Thomas Béchu, responsable du bureau d’étude AgriKomp
Visite de l'unité de méthanisation de Mézières-sur-Ponthouin
Visite de l'unité de méthanisation de Mézières-sur-Ponthouin