Canicule en Sarthe : Dominique Le Mèner écrit à Christophe Castaner

Le Président du Conseil départemental a interpellé le ministre de l’Intérieur sur l’impact de la canicule en Sarthe, demandant la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle dans plusieurs communes afin d’aider les Sarthois avec leurs assurances.
Dominique Le Mèner a écrit à Christophe Castaner

Il l’avait annoncé en session mardi 15 octobre. Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental, a adressé au ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, un courrier relatif aux conséquences de la sécheresse et de la canicule en Sarthe. Plus précisément sur la situation des Sarthois en difficulté avec leur assurance lorsque leur commune n’a pas été reconnue en état de catastrophe naturelle. 20 communes sur tout le territoire sarthois sont concernées.

« Les températures excessivement élevées [en Sarthe, en 2018] ont eu pour conséquence de provoquer des mouvements de terrain et d’agir ainsi sur les structures des bâtiments d’habitation ou de locaux professionnels, provoquant d’importants dégâts (fissures, écroulements) chez de nombreux Sarthois », écrit Dominique Le Mèner.

« Afin que l’ensemble des victimes de ce phénomène puisse pleinement bénéficier des remboursements de leurs assurances, il est nécessaire que leur commune se voit reconnaître en état de catastrophe naturelle. Cependant, alors que l’ensemble du territoire sarthois a été touché de manière similaire par cet événement climatique […] seules cinq communes ont obtenu cette reconnaissance en Sarthe alors que 25 en avaient effectué la demande. »

Les 20 communes concernées

  • Ardenay-sur-Mérize
  • Le Bailleul
  • Berfay
  • Bonnétable
  • Conflans-sur-Anille
  • Coulaines
  • Dollon
  • Juigné-sur-Sarthe
  • La Fontaine-Saint-Martin
  • Lavaré
  • Le Mans
  • Loué
  • Mareil-sur-Loir
  • Mézières-sous-Lavardin
  • Mulsanne
  • Neuville-sur-Sarthe
  • Parigné-l’Évêque
  • Pruillé-le-Chétif
  • Sablé-sur-Sarthe
  • Savigné-l’Évêque