Budget 2019 : authenticité, sincérité et ambition

Les 42 conseillers départementaux sont réunis pendant deux jours à l’Abbaye Royale de l’Épau pour une session plénière consacrée au vote du budget primitif de l’année 2019.
Vote du budget primitif 2019

« La préparation et le vote du budget, c’est chaque année l’acte fondateur et le cadre de l’action de notre collectivité. Il traduit notre vision, notre cap, notre stratégie pour la Sarthe », a rappelé en préambule Dominique Le Mèner, Président du Conseil départemental.

Une gestion attentive et un investissement soutenu, voici les grandes lignes de ce budget primitif de 599,4 M€.

UNE GESTION MAÎTRISÉE

Présenté par Fabien Lorne, président de la commission Finances, le budget primitif 2019 est équilibré sans faire appel à une hausse des taux d’imposition pour les Sarthois.

« Cette démarche volontariste, que nous revendiquons, ne saurait s’exprimer qu’au travers d’une gestion financière responsable et rigoureuse des comptes publics », a souligné Dominique Le Mèner. « Ainsi, nous continuons d’assurer la maîtrise de nos dépenses de fonctionnement. Celles-ci n’évolueront cette année que de 1 % (c’est-à-dire en deçà de l’objectif national de réduction des dépenses publiques, de 1,2%), pour s’établir à 474,1 M€. »

Cette maîtrise budgétaire, saluée par la Chambre régionale des comptes, s’appuie sur une stabilisation des dépenses de personnel et des subventions de fonctionnement, permettant au Conseil départemental de faire face à la croissance continue des dépenses à caractère social.

PAS DE HAUSSE DE L’IMPÔT POUR LA TROISIÈME FOIS DEPUIS 2015

« Comme nous nous y étions engagés, cette gestion attentive nous a permis d’intégrer parfaitement le contrat de partenariat lié à la mise en service des 4 collèges (Henri-Lefeuvre à Arnage, Pierre-Gilles-de Gennes au Mans, Marcel-Pagnol à Noyen-sur-Sarthe et Jean-Cocteau à Coulaines), cela sans porter atteinte à d’autres politiques publiques », a précisé Dominique Le Mèner. Quant au choix du Conseil départemental de ne pas avoir recours à l’augmentation de sa part d’impôt foncier, « malgré les conséquences de la loi NOTRe et la baisse des dotations de l’État », il ne restreint pas le volet des recettes de fonctionnement, en hausse de 0,4 %.

« C’est le fruit de nos efforts continus en matière d’économies d’échelles, de masse salariale, de stratégie patrimoniale et de gestion de la dette », s’est félicité le Président du Conseil départemental.

En légère baisse, le taux d’épargne brute du Département demeure avec 7,9 % « conforme aux ratios attendus de la part d’une collectivité comme la nôtre ». Quant à la dette par habitant, « elle demeure largement inférieure à la moyenne de sa strate avec une capacité de remboursement bien supérieure aux ratios préconisés par l’État ; la Sarthe est en avance sur les objectifs nationaux ».

INVESTIR POUR L’ATTRACTIVITÉ DU DÉPARTEMENT

Des infrastructures routières en expansion, des collèges de plus en plus modernes, le Très Haut Débit pour tous les Sarthois, des actions d’envergure pour le développement durable : le Conseil départemental investit avec ambition pour la Sarthe de demain. Ce sont ainsi 100 M€ d’investissement qui sont inscrits au budget 2019.

UNE ANNONCE ET UNE CONFIRMATION

Lors de cette 1ère journée de session, le Président du Conseil départemental a annoncé la création de la nouvelle plateforme de financement participatif 100 % sarthoise mecenat.sarthe.fr : « Sarthe Mécénat sera un outil en ligne destiné à soutenir financièrement et collectivement des projets sarthois innovants. Le principe : un appel au financement par les internautes de projets culturels, sportifs ou encore associatifs en échange de contreparties, par le biais d’une plateforme départementale ! »

Dominique Le Mèner a également fait un point d’étape sur la future mutuelle départementale. Destinée à favoriser l’accès aux soins de tous les habitants, y compris les plus défavorisés, « cette mutuelle pourra voir le jour à l’issue de cette année 2019 ». « Les premières études juridiques et financières ont été entreprises et des contacts noués avec les collectivités ayant déjà mis en œuvre une telle démarche. »

TRÈS HAUT DÉBIT : ORANGE ARRIVE !

Lors de cette session, Martine Crnkovic, présidente de la commission Développement numérique et réseaux électriques, a révélé que l’opérateur privé Orange venait d’annoncer qu’il proposerait des offres commerciales sur les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) déployés par les collectivités territoriales en mobilisant des fonds publics, ce qui est le cas en Sarthe, grâce à l’action du Département et de Sarthe Numérique, avec le concours des communautés de communes. (en savoir plus)

EXAMEN DES RAPPORTS

L’examen des rapports a démarré avec la commission Solidarité, Autonomie, Démographie médicale (234,3 M€), présidée par Marie-Thérèse Leroux. 

Les débats se sont poursuivis avec l’examen des rapports de la commission Réussite éducative et Citoyenneté (39,5 M€), présidée par Régis Vallienne ; de la commission Développement numérique et Réseaux électriques (27,5 M€), présidée par Martine Crnkovic ; de la commission Insertion et Logement (80,2 M€), présidée par Samuel Chevallier et de la commission Infrastructures routières (33,8 M€), présidée par Frédéric Beauchef.

À elles 4, ces commissions mobilisent 415,3 M€.

EN CHIFFRES

599,4 M€

Budget primitif 2019 du Conseil départemental