Un Département fédérateur qui agit sur tous les territoires

Un Département fédérateur qui agit sur tous les territoires

13 - 5 ans d'actions

✔️ Maintenir des services départementaux accessibles à tous les Sarthois

  • La collectivité a repensé l’organisation territoriale de la Solidarité départementale, au plus près des Sarthois et de leurs besoins. Une 20ème unité de proximité, l’Estérel, à l’accueil très moderne, a ainsi été créée au Mans.
  • Les unités d’Allonnes, Coulaines, Fresnay-sur-Sarthe, Loué, Montval-sur-Loir, Mulsanne et Sablé-sur-Sarthe ont également été modernisées.
  • Le siège de la circonscription du Mans se situe désormais rue Paul-Courboulay, dans l’ancienne Maison des Sports qui a été rénovée et agrandie pour un coût total de 2,5 M€.
  • Tous les Sarthois sont situés à moins de 30 minutes en voiture d’une antenne de solidarité.
  • Depuis 2017, le Département a tenu 775 permanences dans les 3 Maisons France Service (ex-MSAP) que compte la Sarthe : Brûlon, Fresnay-sur-Sarthe et Le Lude.

✔️ Être au plus près des besoins des Sarthois

  • Face à la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, les conseillers départementaux ont voté, à l’unanimité, un plan de soutien offensif de 20 M€ au plus près des besoins et des préoccupations des Sarthois : 15 M€ d’avances sur les marchés de travaux, fonds de secours d’urgence de 1,2 M€, participation au Fonds territorial Résilience, etc.   #COVID-19 
  • Le Département a validé avec l’État un plan de 16 actions à déployer sur 6 ans avec 26 partenaires institutionnels couvrant l’ensemble des facettes des services à la population : droits et accompagnement social, santé, éducation, commerces/loisirs/sports/culture, numérique et mobilité locale.

14 - 5 ans d'actions

✔️ Investir dans les Espaces Naturels Sensibles

  • Le Département soutient 17 Espaces Naturels Sensibles (ENS) et a investi 1,6 M€ depuis 2015 pour la préservation de la biodiversité.
  • 4 sites ont été acquis depuis le début du mandat : à Aubigné-Racan, Saint-Léonard-des-Bois, Luché-Pringé et Brette-les-Pins. 3 autres seront labellisés d’ici fin 2020 : à Villaines-la-Carelle, Précigné et Avoise.
  • 24 études sur des espèces ou milieux à enjeux pour la biodiversité de la Sarthe ont été menées en 4 ans (chiroptères, forêts, odonates, etc.)

⚙️ Accompagner la transition écologique et énergétique

  • Les collèges reconstruits depuis le début du mandat sont certifiés Haute qualité environnementale (HQE) tandis qu’un programme pluriannuel de rénovation thermique a été lancé dans les locaux départementaux.
  • Des travaux de géothermie (puits de chaleur) ont été menés au collège Simone Veil de Sablé-sur-Sarthe et sont à l’étude à l’Abbaye Royale de l’Épau.
  • Le Département accompagne les projets agricoles de méthanisation.
  • La déviation de Saint-Calais est la 1ère « écoroute » de Sarthe : de nombreux aménagements paysagers (haies, bosquets, zones humides) ont été intégrés dans le chantier. Le Département utilise également des matériaux recyclés dans la conception de ses routes.

⚙️ Agir pour le développement durable en promouvant les comportements écoresponsables

  • 2 998 enfants, scolarisés dans 100 écoles, ont bénéficié d’un parcours de découverte des ENS, en 5 ans. 
  • Le Département encourage la reconstitution du bocage en accompagnant les agriculteurs dans la replantation de haies et d’arbres : 150 km de haies et 7 826 arbres ont ainsi été subventionnés en 5 ans.
  • Depuis 2015, le Département a prêté 354 794  gobelets réutilisables Ecocup aux organisateurs de près de 100 événements associatifs sarthois.
  • Allié indispensable des promeneurs, le Guide des Rendez-vous Nature, conçu par le Département, propose des idées de sorties et de balades.

✔️ Poursuivre nos actions contre le gaspillage alimentaire, notamment dans les collèges

  • Des opérations de pesage et d’affichage du poids des déchets ont régulièrement lieu auprès des demi-pensionnaires. Le Département a fixé l’objectif de 70 g de gaspillage alimentaire par élève (la moyenne nationale est à 110 g).

✔️ Améliorer le cadre de vie des Sarthois 

  • Le Département a été à l’initiative de 2 projets d’ampleur en centre-ville du Mans. La Visitation, ancien couvent et prison, a été réhabilitée en espace commercial et culturel en cœur de ville. L’espace Chanzy va être réaménagé, à la suite de la déconstruction de la Cité administrative, avec l’agrandissement du parc Victor Hugo, la création d’un plateau sportif pour le collège Berthelot et d’un historial dans le blockhaus. 

15 - 5 ans d'actions

✔️ Soutenir l’installation des jeunes agriculteurs

  • En 5 ans, le Département a aidé 375 jeunes suivant les Stages de préparation à l’installation (SPI) proposés par la Chambre d’agriculture, et a soutenu tous les dossiers de mise aux normes des exploitations des jeunes agriculteurs qu’il a reçus.
  • Le Département accompagne activement les producteurs et éleveurs sarthois présents au Salon international de l’agriculture, autour du slogan « La Sarthe fière de ses agriculteurs ! »
  • Le soutien social aux agriculteurs a été renforcé durant la crise du Covid-19, en lien avec, entre autres, les acteurs locaux, les associations du secteur, le Réseau local Sarthe et les conseillers emploi du Département. La collectivité a également sécurisé pendant le confinement les points d’achats des agriculteurs qui étaient en contact avec les particuliers.  #COVID-19 

✔️ Accompagner le développement de l’approvisionnement local 

  • En 2020, la moyenne des achats alimentaires issus des circuits courts et auprès de fournisseurs locaux se situe à plus de 50 %. Cet objectif garantit la qualité nutritionnelle dans les assiettes et est un soutien fort à l’agriculture locale. L’objectif est désormais de 70% de produits locaux en 2021.
  • Un projet identique de valorisation des circuits courts a été mené dans 7 Ehpad (Établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes). 35 actions ont été identifiées, notamment liées au gaspillage, et vont être diffusées dans les autres Ehpad.
  • 9 collèges ont participé à la finale 2019 du défi Écomarmiton, concours culinaire mêlant alimentation et développement durable.

✔️ Accompagner le développement d’Inovalys

  • Le Département a investi 3,2 M€ depuis 2015 dans le développement du laboratoire interdépartemental. Inovalys regroupe les laboratoires de Sarthe, de Maine-et-Loire, de Loire-Atlantique et, depuis le 1er janvier 2020, d’Indre-et-Loire. Reconnu nationalement, Inovalys a été mobilisé pendant la crise du Covid-19.  #COVID-19 
  • Inovalys propose également un site internet d’analyses à destination des particuliers : analyses.inovalys.fr

16 - 5 ans d'actions

✔️ Soutenir financièrement les collectivités locales

  • Premier partenaire des communes et des intercommunalités, le Département leur ont versé 80 M€ de subventions en 5 ans.
  • Depuis 2015, plus de 1 100 nouveaux projets (aide au maintien des commerces, culture, voirie, assainissement) ont bénéficié du soutien du Département.
  • Le Département a effectué des commandes groupées avec les communes de 585 000 masques chirurgicaux et 160 000 masques en tissu à destination des Sarthois accomplissant des missions essentielles durant le confinement.  #COVID-19 

✔️ Garantir la qualité du réseau de distribution d’électricité

  • Propriétaire de son réseau électrique (19 062 km de lignes), le Département mobilise près de 20 M€ chaque année pour son entretien et sa modernisation ainsi que pour l’enfouissement des réseaux électriques et téléphoniques aériens, afin de sécuriser et d’embellir les centres-bourgs des communes.

✔️ Développer notre offre de services dédiée aux collectivités locales

  • Avec 263 communes et intercommunalités accompagnées en 2020, l’Agence des territoires de la Sarthe (Atesart) continue de croître. Ses domaines d’intervention (voirie, actes administratifs ou commande publique) se sont étendus, notamment avec le nouveau Règlement général sur la protection des données (RGPD).
  • Les collectivités locales sarthoises peuvent aussi compter sur le Service d'assistance technique aux exploitants de stations d'épuration (Satese) et le CAUE (Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement).
  • En 2017, le Département a lancé le WebSIG qui permet aux collectivités locales de mieux maîtriser leurs données géographiques (cadastre, plan local d’urbanisme, etc.).
  • En 2019, le Conseil départemental a renouvelé les Contrats Territoires Innovants (CTI) avec les Communautés de communes sarthoises pour leur participation active au déploiement du Très Haut Débit en Sarthe.
  • Destinée à construire ensemble la Sarthe, la conférence des territoires s’est tenue à 3 reprises. Début 2020, le Département a lancé un processus de réflexion sur des États généraux de la Sarthe. En raison de la crise sanitaire, ceux-ci se tiendront en 2021.

17 - 5 ans d'actions

✔️ Assurer une présence équilibrée sur le territoire pour offrir les meilleures conditions de sécurité possibles

  • Depuis 2015, l’entretien du réseau routier départemental porte sur 108 km d’enrobés, 1 360 km d’enduits, 1 785 km de fossés et 4 659 km de marquage.
  • Le coût total des travaux routiers menés depuis 2015 s’élève à 94 M€.
  • La suppression du passage à niveau de Rouessé-Vassé s’achèvera en 2020 et le chantier de la trémie du giratoire de l’Océane sera terminé en 2021. Le contournement de Saint-Calais, inauguré en 2019, sera complété par la création de créneaux de dépassement sur la RD 357.
  • Le chantier du diffuseur de l’Huisne Sarthoise à La Chapelle-Saint-Rémy/Beillé/Connerré (A11 / RD 323) est également en cours.

✔️ Faire évoluer le réseau départemental pour répondre aux besoins de déplacement

  • La déviation de Saint-Calais, inaugurée en 2019, après 7 ans de travaux, est la réalisation routière principale du mandat (23,3 M€). Chaque jour, 1 600 poids lourds franchissent le viaduc de l’Anille, ouvrage d’art d’une longueur de 125 m mis en service fin 2018.
  • Destinées à faciliter la desserte économique du territoire, 4 autres opérations structurantes ont été réalisées et mises en service pour un coût total de 7,4 M€ : le doublement des rocades Nord-Est et Est du Mans, la 1ère tranche de la déviation de Vaas et le giratoire du Zoo de La Flèche.

✔️ Inscrire le développement durable dans l’amélioration du réseau routier 

  • Depuis 2018, le Département applique le fauchage raisonné : les bords des 3 554 km de routes hors agglomération sont fauchés 2 fois par an afin de préserver la biodiversité. Les axes les plus larges, soit 260 km par an, sont fauchés 1 fois chaque année.
  • Le chantier de la déviation de Saint-Calais a été mené dans une démarche durable avec l’emploi de plus de 80 % d’enrobés tièdes (demandant moins d’énergie) et 18 % d’agrégats d’enrobés recyclés.

✔️ Agir pour la sécurité routière en réduisant les points accidentogènes, bien que les accidents de la route soient multifactoriels et souvent dus aux comportements imprudents

  • 39 chantiers de sécurité routière ont été livrés depuis 2015, pour un montant global de 5,2 M€, sur l’ensemble du territoire : giratoires, dégagements de visibilité, amélioration de la perception d’un giratoire, etc. Les giratoires de Trangé, de Bonnétable ou encore les ponts de La Ferté-Bernard figurent parmi ces réalisations.
  • Lancée en 2015, la campagne « La route se partage » a pour vocation de sensibiliser les automobilistes et les cyclistes au partage de la route et aux règles de sécurité à respecter.
  • Le Département a créé en 2018 la campagne « Respect » destinée à sensibiliser les conducteurs à la sécurité des agents qui travaillent sur le réseau départemental sarthois.

18 - 5 ans d'actions

✔️ Favoriser un accès à une eau de qualité

  • Le Département a subventionné 5 opérations lourdes d’approvisionnement en eau potable à Sablé-sur-Sarthe, Rouessé-Fontaine, Lamnay/Tuffé, Ligron/Courcelles-la-Forêt et Parcé-sur-Sarthe, à hauteur de 1,7 M€. 3 autres sont en cours pour un montant de 1,6 M€.
  • Les chantiers de 9 interconnexions de sécurité entre structures, soit 40 km de canalisations, ont également été subventionnés par le Département.
  • Sur les 48 M€ qui ont été investis par les collectivités locales pour l’assainissement et l’eau potable depuis 2015, 6,5 M€ provenaient de subventions du Département.

✔️ Soutenir l’assainissement des communes rurales

  • Afin d’améliorer la qualité des rejets en milieu naturel, 2,8 M€ de subventions ont été versées par le Département afin de construire ou réhabiliter 31 stations d’épuration, certaines employant des techniques novatrices comme les boues activées ou les roselières.
  • 17 tranches de travaux de nouveaux réseaux d’assainissement ont aussi été finalisées avec le soutien du Département, améliorant la capacité de traitement des eaux usées de 12 290 équivalents habitants.
  • Le Service d'assistance technique aux exploitants de stations d'épuration (Satese) effectue chaque année 330 visites et bilans de fonctionnement des stations d’épuration.

✔️ Contribuer à l’entretien et à la gestion maîtrisée des cours d’eau

  • Le Département a mobilisé plus de 4,4 M€ depuis 2015 pour l’entretien des cours d’eau sarthois et des voies navigables.
  • Menées tous les 3 ans, les écourues permettent le nettoyage et les réparations des ouvrages d’art et des écluses et contribuent à faire de la rivière Sarthe un atout d’attractivité pour le département.

✔️ Actions réalisées | ⚙️ Actions en cours

Un Département fédérateur qui agit sur tous les territoires - en chiffres