Restauration de la Chenard et Walcker 1923

Modèle identique et d'époque de la voiture victorieuse des premiers 24 Heures du Mans de 1923, et seul modèle conservé en France, la Chenard et Walcker (Torpedo 3L de type U3 - 1923) a fait l'objet d'un financement participatif pour sa restauration.
Restauration de la Chenard et Walcker

Un témoin historique unique en France

La Chenard et Walcker, Torpedo Sport 3L type U3, est un modèle unique en France et, identique, à la voiture victorieuse de la première édition des 24 Heures du Mans en 1923. Ce véhicule, témoin du siècle dernier, nous rappelle les débuts de la course automobile et les origines de l’industrie automobile française. Seulement 7 exemplaires de la Chenard et Walcker existeraient à ce jour dans le monde. La voiture, propriété du Département de la Sarthe fait partie des collections permanentes du Musée des 24 Heures.

En l’état actuel, ce véhicule ne peut plus rouler. Un diagnostic récent a montré que doivent être restauré : le moteur, les suspensions, la direction, l’embrayage, les freins et la sellerie. 

Le coût de la restauration est estimé à 45 000 €. L’enveloppe budgétaire a été répartie ainsi : Département 19 000 €, Fondation Motul 15 000 € et financement participatif 11 000 €.

Qu’est-ce que le financement participatif ?

C’est un moyen de financement collaboratif qui fait appel à un grand nombre de personnes pour financer une opération. Il est réalisé grâce à des plateformes en ligne qui permettent aux donateurs de repérer là où ils souhaitent investir des fonds. 
Cette démarche s’inscrit dans une logique de partage et a bénéficié de la fulgurante ascension des réseaux sociaux. Pour cette opération, le choix s’est porté sur la plateforme Ulule, première plateforme européenne. 

Samedi 13 juin 2015, jour du départ de la 91é édition des 24 Heures Auto, le Département de la Sarthe lançait une campagne de financement participatif pour restaurer la Chenard et Walcker.
Après 90 jours de campagne, l’appel aux dons s’est achevé le 13 septembre 2015 sur un franc succès. 
L’objectif de la collecte ayant été dépassé, l’opération a permis de collecter grâce aux contributions de 132 donateurs 11 000 €. Il est également à noter que le montant moyen des dons, pour cette opération, est 1.8 fois supérieur au montant moyen des soutiens réalisés via la plateforme Ulule (82 € contre 46 €).

Le financement participatif pour partager l’histoire !

Dans le domaine du patrimoine, en France, peu de projets ont été menés jusqu’ici (comparativement aux projets musicaux ou cinématographiques). On peut citer le Fanal de poupe de l’Hermione (Charente-Maritime) ou encore la restauration de l’Atelier du peintre de Gustave Courbet. 
Chaque contribution est importante (minimum 5 €), le contributeur agit sur la base d’un acte citoyen. 

 À notre connaissance, aucun musée n’a lancé ce type d’opération pour la restauration d’une voiture en France.

Cette première expérience de financement participatif menée par le Département de la Sarthe pour le Musée des 24 Heures-Circuit de la Sarthe permet de relever plusieurs points :

  • Les Sarthois totalisent 33% du total des dons. L’importance de la mobilisation locale met en lumière le lien particulier qui unit les sarthois à leur course et à leur patrimoine. 
  • Le total des sommes récoltées au-delà des frontières du département (67%) souligne également l’intérêt manifeste de nos concitoyens pour la richesse du patrimoine industriel local.
  • Une étude plus précise de la provenance géographique des dons souligne l’homogénéité de la campagne sur le territoire national: 44 départements (43 en métropole et 1 DOM). Il est également à signaler que 4% des dons provenaient de 3 pays étrangers (Suisse, Roumanie et Grande Bretagne).

 

Chenard et Walcker carte donateursLa carte de France ci-contre montre la répartition entre les différentes zones géographiques du territoire national.
La forte mobilisation du Nord-Ouest (51%) est due, en partie, aux chiffres de la région des Pays de la Loire.

Le projet de financement de la restauration de la Chenard et Walcker de 1923 fut un moyen, pour beaucoup, de s’approprier un petit morceau de la longue histoire des 24 Heures. 
Il permet de transmettre aux générations futures un témoin presque centenaire ! 

Le Département de la Sarthe tient à nouveau à remercier l’ensemble des donateurs.

Télécharger le dossier de presse de la soirée des donateurs