Accueil > La Sarthe > Actualités > La rénovation d’Alice, une affaire qui roule !

La rénovation d’Alice, une affaire qui roule !

Après 25 ans de sommeil, le sifflet de la locomotive 020T8 ALICE a retenti dans la gare de Connerré-Beillé, grâce au travail des bénévoles de la Transvap pour la remettre en état de marche.
_fd27793.jpg

Depuis plus de 9 ans, les bénévoles de la Transvap s’affairent à la résurrection de la locomotive presque centenaire Alice, classée au titre des Monuments Historique et propriété du Département. Il n’y en a plus que 3 comme elle dans le monde entier. C’est dire si la tâche des passionnés de chemins de fer était capitale. Avec l’investissement du Département, propriétaire des installations de la Transvap, qui a engagé près de 150 000 € dans la restauration de l’engin, soutenus de la DRAC (38 000 €) et de la Transvap (6000 €), les bénévoles ont pu acquérir une nouvelle chaudière, des réservoirs d’airs, reconstruire les roues, assembler le tout… et surtout lui offrir ses premiers roulage depuis 1981 !

Parfum de charbon dans l’air, sourires anxieux sur les visages des bénévoles, enfants qui découvrent les rails anciens… belle après-midi en perspective à la gare de Connerré-Beillé. Le public était venu en nombre pour admirer Alice se « dégourdir les bielles » aux dires des machinistes, dont le président du Conseil départemental Dominique Le Mèner, Véronique Rivron, présidente de la commission Attractivité en charge de la Culture au Département et Marie-Thérèse Leroux, conseillère départementale du canton, qui ont également profité de leur visite sur le site de la Transvap pour visiter les installations et faire un point sur les autres rénovations. Un peu capricieuse, la locomotive a fini par démarrer pour effectuer quelques tours de roue. Le résultat de milliers d’heures de travail, d’huile de coude et de savoir-faire précieux. Dorénavant, il ne reste que les finitions à faire, afin que la belle loco verte et rouge siffle cet été et sillonne la campagne sarthoise, sur la mythique portion de l’ancienne ligne des Ducs.

Prochain rendez-vous avec la belle Alice, le 4 juin prochain pour fêter son centième anniversaire et certainement la voir siffler et avancer sur les rails sarthois !

Les étapes d’une vie de loco centenaire !

  • 1917 : Sortie des usines BAGNALL de Stafford (ville située entre Birmingham et Manchester) de la locomotive à vapeur 0-4-0 N°2064 type Saddle Tank. Fabriquée à la base pour servir à l’effort de guerre, elle fut transférée directement aux usines Schneider du Creusot.
  • 1917- 1918 : participe à l’effort de guerre en France.
  • 1931 : Elle rentre au service de la sucrerie Lejesne de Bihucourt(Pas de Calais)
  • 1965 : rachat par un privé, M. Salmon (Abbeville) puis remisée dans un atelier SNCF à Lens.
  • 1981 : Rachat par le Département de la Sarthe pour mise à disposition de la Transvap et du train touristique. La locomotive qui reçoit le n° 8 (dans l’ordre de numérotation du chemin de fer touristique Mamers – Saint calais) arrive « fatiguée » mais va permettre à la Transvap de pouvoir faire circuler des trains à vapeur en attendant la restauration complète de la 030T9 LA CHERONNE. Fin des années 80, l’APAVE déclare la chaudière inapte au service.
  • 1997 : Un incendie détruit l’atelier principal et les 2 locomotives à vapeur. La Chéronne 030T9 est restaurée en priorité car la moins abimée.
  • 2006 : Achat d’une nouvelle chaudière par le Département de la Sarthe pour  ALICE 020T8 à la SECAT
  • 2007 : Les travaux de restauration de la 020T8 sont interrompus, la 030T9 doit subir de gros travaux avec notamment un changement de chaudière.
  • 2013 :  Achat de 4 réservoirs d’air comprimés neuf (CD72 – Transvap) et fabrication des 4 roues neuves par l’usine DB MEININGEM (Allemagne), financées par le CD72 et la DRAC
  • 2014 – 2016 : reconstruction des roues (2013-2016) (essieux préservés)
  • 2015 : retour de la chaudière. Epreuve décennale 10/2015 (requalification de la chaudière par l’APAV).
  • 2016-2017 : réassemblage – tests mécaniques et mise en chauffe – remise en peinture

Le Département propriétaire des lignes, gares, dépôts et engins roulants

Pour préserver le patrimoine culturel et industriel de la Sarthe et souligner la contribution active de bénévoles à sa promotion touristique, le Département de la Sarthe est propriétaire depuis 1978 des infrastructures ferroviaires de la Transvap soit :

  • plus de 17 kms de voies ferrées, héritées d’une ancienne ligne voyageurs et marchandises, exploitées depuis 1979 à des fins exclusivement touristiques comprenant 4 passages à niveaux automatisés, mis en conformité en novembre 2011.
  • du dépôt de Beillé : Gare construite en 2001, « atelier »(1997) et  hangar « annexe traction »
  • de la gare de Tuffé (rénovée en 2016 avec un logement - 450 000 €)
  • de la gare de Bonnétable  (rénovée en 2010 avec un logement - 357 000 €)
  • de la plaque tournante sur pivot métallique réalisée en 2012 (286 500 €).

Depuis 5 ans le Département a investi près d’1,2 M€ pour la rénovation des bâtiments et des installations annexes (rénovation complètes des gares -bâtiment, logements, préaux- et passages à niveau, création de la plaque tournante et mise en accessibilité de la gare de Beillé-Connerré).

Rappelons que le Département participe également au fonctionnement de l’association chaque année à plus de 30 000 €.