Accueil > La Sarthe > Actualités > Circuits Courts : 1 an d’actions dans le Perche Sarthois

Circuits Courts : 1 an d’actions dans le Perche Sarthois

Depuis juin 2015, le Département de la Sarthe, le Pays du Perche Sarthois, l’Association des Maires et Adjoints de la Sarthe, la Chambre d’agriculture de la Sarthe et le GAB travaillent ensemble sur une démarche pilote ayant pour objectif le développement de l’approvisionnement de la restauration collective en produits locaux. 7 collectivités du Perche sont impliquées dans la démarche de mise en commun de leurs commandes avec une demi-douzaine de producteurs locaux.
Circuits courts Saint-Aubin-des-Coudrais

Après une année d’actions, une réunion de bilan s’est tenue à Saint-Aubin-des-Coudrais en présence de François Boussard, et de Monique Nicolas-Liberge, respectivement président et vice-présidente de la commission Aménagement des Territoires, Agriculture et Développement durable.

Les premiers enseignements de cette démarche pilote

Il ressort de cette expérimentation à grande échelle que la question du temps est au cœur de la démarche :

  • Du temps pour se connaître, mesurer son niveau d’approvisionnement local et connaître l’offre alimentaire existante.
  • Du temps pour mobiliser tous les intervenants (élus, services administratifs, équipe de restauration) autour d’objectifs précis, chiffrés et mesurables.

En parallèle à cette notion de temps, le besoin de coordination est un élément fort qui ressort des expériences de chacun afin d’augmenter l’efficacité du système, tant pour les collectivités que pour les producteurs. 

Les enjeux importants des circuits courts dans la restauration collective

Il faut le rappeler, augmenter la part des produits locaux et de qualité dans la restauration collective répond à plusieurs enjeux majeurs :

  • Conforter les bassins de productions agricoles et les emplois induits dans le département de la Sarthe ;
  • Répondre aux attentes de la société et à l’enjeu de santé publique en améliorant la qualité des repas et l’éducation au « bien manger » ;
  • Répondre à la loi d’avenir pour l’agriculture et au nouveau programme pour l’alimentation.

Circuits courts Saint-Aubin-des-Coudrais