Accueil > La Sarthe > Actualités > Abbaye Royale de l’Epau : un retour à la terre

Abbaye Royale de l’Epau : un retour à la terre

Le Département de la Sarthe souhaite accroître le rayonnement de l’abbaye Royale de l’Epau, en y organisant des manifestations culturelles mais aussi en transformant le parc en jardin. Première graine du verger plantée !
Plantation d'arbres à l'Epau

Dominique Le Mèner, président du Conseil départemental, était aux côtés de Véronique Rivron vice-présidente de la commission Attractivité du Département, pour planter les deux derniers arbres du futur verger conservatoire qui fera bientôt la fierté de l’Abbaye Royale de l’Epau.

C’est le projet phare qui va guider le développement de l’abbaye dans les prochaines années : la transformation du parc en jardin permaculturel. La permaculture est à la fois une philosophie et une méthode de conception/aménagement de systèmes de production ayant pour but une préservation des milieux et des hommes, s’inspirant à la fois des observations sur le fonctionnement des milieux naturels et des évolutions des connaissances scientifiques. Le plan de 1793 du domaine montre que les espaces extérieurs de l’abbaye étaient conçus et aménagés afin de subvenir aux besoins alimentaires des occupants.

Redonner au site sa dimension agricole primaire

Le choix retenu est de créer un jardin productif respectueux de l’environnement et de valoriser un type de maraîchage innovant et durable, s’inspirant de la permaculture et respectant les principes de l’ordre cistercien, avec un traitement esthétique évoquant les fonctions du jardin monastique. Il offrira aux visiteurs un nouveau centre d’intérêt qui évoluera avec les saisons et les différentes cultures. La réalisation sera progressive : Il s’agit de remettre en culture une partie du site, en respectant le tracé historique pour en laisser une autre aux manifestations.

Un verger conservatoire à l’Epau

La mise en œuvre est concrète ! La première étape est de planter un verger conservatoire. 105 pommiers et poiriers dont 75 seront surgreffés l’hiver prochain avec l’association des croqueurs de pommes. C’est un projet qui associe différents services du Département : l’environnement, l’équipe des jardiniers et la culture !

Une Cafétéria à l’Epau

L’autre nouveauté à retenir est le développement de services complémentaires visant à prolonger la visite. Ainsi dès ce printemps, c’est une cafétéria qui s’implantera entre le cloître et le verger, dans l’ancien passage charretier. Elle aura vocation à valoriser les produits des jardins et du terroir !